Il met le colonisateur et le colonisé sur le même pied d’égalité: Le caricaturiste Hik au service de Bernard Émié

Il met le colonisateur et le colonisé sur le même pied d'égalité: Le caricaturiste Hik au service de Bernard Émié

A l’occasion de la commémoration du 60ème anniversaire du crime colonial contre l’humanité, perpétré par la France et son maire-soldat Maurice Papon, le caricaturiste Hik, de son vrai nom Hicham Baba Ahmed, nous livre une caricature d’une bassesses inégalée en mettant sur le même pied d’égalité et sournoisement le crime de la France qui sans aucune conscience humaine jettera des dizaines de civils algériens dans la Seine à Paris.Des citoyens algériens venus manifester leur soutien au FLN  et à l’indépendance de l’Algérie, à la situation des harraga qui quittent volontairement leurs pays, à la recherche d’une illusion appelée, un monde meilleur de l’autre rive de la Méditerranée.

Sur ce registre, il faut bien éclairer l’opinion publique sur les desseins de ce caricaturiste membre de « Cartooning For Peace » un des relais de la Soft Power de la NED et de la stratégie machiavélique de Regime Change et de l’exportation de la démocratie.

Hicham Baba Ahmed dit Hik reconnait avoir rencontré et travaillé avec Charb et Wolinski[10], deux dessinateurs vedettes du magazine  français Charlie Hebdo, qui ont perdu la vie lors des attentats de janvier 2015 (lire l’article d’Ahmed Bensaada (https://www.ahmedbensaada.com/index.php?option=com_content&view=article&id=496:2019-05-29-21-33-29&catid=46:qprintemps-arabeq&Itemid=119).

Il convient de rappeler,qu’à l’instar de Dilem, Hik a été décoré par  Bernard Émié, actuel directeur de la DGSE ( direction générale  de la sécurité extérieure , ancien ambassadeur de France à Alger.
Nommé par le président français Emmanuel Macron,Bernard Émié avait succédé à un autre ancien ambassadeur de France en Algérie (2006-2008),  Bernard Bajolet.

En conclusion, il s’avère que l’establishment colonial redouble de férocité en matière de mensonges et de dénigrement, en comparant via un larbin nécolonisé ses crimes contre l’humanité perpétrés à l’encontre du peuple Algérien, à cette vague d’immigration clandestine dont les commanditaires sont des ONG, liées aux officines étrangères hostiles à l’Algérie, et qui font des drames humanitaires, un fonds de commerce politique pour exercer des chantages sur des pays qui refusent le diktat néocolonial comme l’Algérie.A bon entendeur.