Élection du Pr. Belhocine au poste de commissaire à l’UA: respect des pays africains à l’Algérie

Élection du Pr. Belhocine au poste de commissaire à l'UA: respect des pays africains à l'Algérie

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a affirmé mercredi à Alger que l’élection du Pr. Mohamed Belhocine au poste de Commissaire en charge de l’enseignement, les sciences, la technologie et l’innovation à l’Union africaine (UA) reflétait le respect que vouent les pays africains à l’Algérie.

Recevant en audience Pr. Belhocine, M. Lamamra a indiqué que l’élection du candidat algérien, lors d’un vote organisé durant la réunion du Conseil exécutif de l’UA était « très méritée, étant le meilleur candidat qui a obtenu un résultat reflétant le respect que vouent les pays africains à l’Algérie, président, gouvernement et peuple ».

Cette victoire, a-t-il ajouté, « traduit également toute la reconnaissance des compétences et qualités du Pr. Belhocine, lequel a été proposé à ce poste par le Président Tebboune, suite à quoi la diplomatie algérienne a mené l’action diplomatique requise pour sa promotion et s’est attelé à réunir les voix pour atteindre, lors d’un vote secret, la majorité des deux tiers des membres de l’UA ».

Le chef de la diplomatie algérienne a, dans le même sens, mis en exergue le travail et les efforts déployés par Pr. Belhocine à l’échelle nationale, mais également lors de son parcours dans le cadre des organisations internationales.

Félicitant le Pr. Belhocine au nom du président de la République, du gouvernement et de la diplomatie algérienne pour cette éclatante réussite, le ministre a affirmé que l’Algérie, membre actif de l’UA, sera à ses côtés pour l’accompagner dans la gestion des programmes et des activités de ce secteur important et vital au sein de l’UA.

« Nous comptons sur lui pour hisser l’emblème et l’image de l’Algérie et sa capacité dans la direction, l’innovation, la coordination et la réunification des africains, car nous voulons que l’UA reste unie et attachée aux principes et objectifs de l’Acte constitutif », a-t-il soutenu.

Pour sa part, Pr. Belhocine a exprimé « ses sincères remerciements à l’Algérie, à sa tête le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, pour la confiance placée en sa personne aussi bien au niveau national quand il a été désigné membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de COVID-19, qu’au niveau international en tant que candidat pour le poste de commissaire en charge de l’enseignement, des sciences, de la technologie et de l’innovation à l’UA ».

Pr. Belhocine a également remercié M. Lamamra qui, a-t-il dit « m’a accordé cette opportunité aujourd’hui en dépit de son agenda chargé et pour la mobilisation de notre corps diplomatique pendant plusieurs mois pour réaliser cette réussite qui nous honore tous et confirme le poids de la diplomatie algérienne sur la scène continentale ».

Il a également présenté ses remerciements aux États ayant apporté leur soutien à cette démarche, s’engageant d’être au niveau de la confiance placée en lui et à relever les défis auxquels fait face le continent africain en matière d’enseignement, de technologie, des sciences et de l’innovation.