Vaccination: une doctoresse de la diaspora écrit au Président Tebboune

Vaccination: une doctoresse de la diaspora écrit au Président Tebboune

A l’attention du Mr le Président de la République

Monsieur le Président de la république, il était devenu impérieux pour moi d’attirer votre attention sur la situation des algériens résidents en France.

En effet, j’ai eu la chance et l’opportunité de pouvoir, par mon métier de médecin spécialiste en maladies infectieuses de me renseigner sur l’impact des vaccins respectifs sur le corps humain.

Dans le cadre de la pandémie que nous subissons actuellement, il est donc devenu vital de vous en informer :

Dans leur grande majorité, les jeunes algériennes et algériens ,résidents en France, comme moi refusent le vaccin ARNm ( dit vaccin Pfizer ou Moderna ) parce qu’il s’agit d’une nouvelle technologie expérimentale dont l’autorisation de mise sur le marché n’est actuellement que provisoire.

Et pour cause :

Les dernières études scientifiques ( source : https://www.youtube.com/watch?v=_4Wun60fDpA ) montrent que l’efficacité de ce vaccin n’est que de 39%.

Ce qui nécessite l’administration de plusieurs doses complémentaires tous les 6 mois, au delà du faste et de la tâche et de son coût… S’ensuivent l’apparition de nouveau variants tels que le Delta dit Indien ou encore le LAMBDA qui nous vient de Colombie.

Certains experts ( source:  ) affirmeraient que du fait de la multiplicité des variants chez les personnes vaccinées par le Pfizer ou le Moderna, ces dernières risquent une réaction auto- immunitaire virale explosive, qui se transformerait en effets secondaires à moyens et long terme très préjudiciables voire catastrophiques sur la santé en particulier chez les Jeunes ;

 J’aimerai vous dire ce que j’avais besoin de vous exprimer et avec beaucoup d’émotion sur le mal qui vient parfois frapper nos proches dans cet épidémie. C’est le cas d’une de mes meilleures amies françaises, et étudiante en médecine comme moi, souffrant de Myocardite ( affection du coeur ) suite à sa vaccination par le vaccin Pfizer(sources: 6,7).

La sagesse des autorités sanitaires, sous votre impulsion a choisi de vacciner la population du pays uniquement avec un vaccin dit plus classique, non expérimental produit en Algérie depuis le mois de Septembre 2021 sous licence du vaccin chinois Sinopharm. Ce vaccin est majoritairement utilisé dans le Monde et on observe peu de résistance au niveau des multiples variants.

Les différents études démontrent une meilleure efficacité et peu d’effets secondaires :

Les multiples recherches scientifiques confirment que les patients ayant reçu le vaccin chinois « CoronoVac » ont présenté un niveau d’anticorps semblable à ceux qui ont guéri du Covid-19.

Son efficacité est estimé à 80%.

En France ce vaccin chinois a été reconnu mais n’existe pas sur le marché : on ne peut se le procurer !

Monsieur le Président ,vous êtes notre seule porte de salut et je vous prie d’installer des vaccinodromes dans les consulats algériens en France pour permettre aux algériennes et algériens souhaitant avoir accès au vaccin anti-Covid produit  par Saidal à Constantine en Algérie.

La communauté algérienne en France vous en serait éternellement reconnaissante et surtout la jeunesse algérienne, qui éclairée ne veut pas mettre son capital-santé en danger avec des vaccins expérimentaux comme ceux de Pfizer ou Moderna.

Dans l’attente de votre décision, soyez assuré Mr le Président de nos meilleurs sentiments et recevez un salut chaleureux de toute la communauté algérienne installée en France.

 Nadia Ferhat, médecin spécialiste en maladies infectieuses

Sources:

[1] Anaïs Thiébaux, Myocardite : symptômes, vaccin Covid, Moderna, traitements, Journal des femmes, 28 septembre 2021.

[2] TEMOIGNAGE. Narbonne : «Mon fils de 18 ans a failli mourir d’une myocardite après sa première dose de vaccin anti covid», France info, 28/07/2021.

[3] Idem.

[4] Florian Gouthière, Myocardites : la «balance bénéfice-risque» des vaccins est-elle défavorable pour les plus jeunes ?, Libération, 9 septembre 2021.

[5] Jean SARLANGUE, Myocardites et péricardites après vaccination anti-covid : des événements somme toute plutôt rares et sans gravité, Mesvaccins, 19 août 2021.

[6] Myocardites après administration du vaccin anti-Covid de Pfizer : un signal de sécurité désormais confirmé en France, Cardio Online, 6 juillet 2021.

[7] Jérôme Faas, En Suisse, 96 myocardites liées au vaccin anti-Covid, 20 Minutes, 29 août 2021.

[8] Yvan Pandelé, Les vaccins ARN pourraient accentuer le risque de myocardite chez les jeunes hommes, Heidi, 4 juin 2021.