Algérie-USA: l’engagement commun à promouvoir la paix dans la région réitéré

Algérie-USA: l'engagement commun à promouvoir la paix dans la région réitéré

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a reçu, jeudi à Tripoli (Libye), la Sous-secrétaire d’État américaine en charge des questions du Proche-Orient, Mme Yael Lampert, avec laquelle il a échangé les points de vue, sur les derniers développements en Libye, au Mali et au Sahara occidental, réitérant par là même, leur engagement commun à promouvoir la paix et la sécurité dans la région.

En marge de la Conférence de la Libye, j’ai reçu la Sous-secrétaire d’État américaine en charge des questions du Proche-Orient, Mme Yael Lampert. Nous avons échangé nos points de vue autour des derniers développement en Libye, au Mali et au Sahara occidental, et réitéré notre engagement commun à promouvoir la paix et la sécurité dans la région », a écrit M. Lamamra sur compte Twitter.

M. Lamamra a eu, peu avant le lancement des travaux de la conférence, des entretiens qualifiés de « riches » avec le chef du gouvernement d’union nationale, Abdelhamid Dbeibah, le vice-président du Conseil présidentiel libyen, Moussa Al-Kouni, et avec son homologue, Mme Najla Al-Mangoush, auxquels il a affirmé le soutien de l’Algérie à « l’Initiative pour la stabilité en Libye ».

Outre ses rencontres avec les autorités suprêmes libyenne, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger devra avoir des réunions avec ses homologues parmi les représentants des Etats et des organisations prenant part à la Conférence.

Le chef de la diplomatie algérienne prend part, aux travaux de la Conférence ministérielle de soutien de la stabilité de la Libye, à l’invitation de Mme Najla Al-Mangoush.

La participation de M. Lamamra à cette Conférence confirme la position constante de l’Algérie et son soutien permanent au peuple libyen frère pour le rétablissement de la sécurité et de la stabilité et la réalisation de la réconciliation nationale.

 

PARTAGER