Polémique de la domiciliation du match Djibouti-Algérie: un débile nommé Dabbouz

Polémique du domiciliation du match Djibouti-Algérie: un débile nommé Dabbouz

Échouant sur tous les fronts d’hostilité à l’Algérie et son indépendance, le débile ongiste et droit-l’hommiste atterrit sur un terrain de football, en signant son  profond larbinisme et aplaventrisme aux officines hostiles à l’Algérie.

Décrié par tout un peuple jaloux de la souveraineté de son pays, suite à cette réunion tenue à l’assemblée française avec les Malaoui, Ait Djoudi et le députée française Marie-George Buffet, Salah Dabbouz vient de publier un post sur son compte Facebook, dicté par les agents du Makhzen concernant la domiciliation du match Djibouti-Algérie,comptant pour la 5ème journée du Groupe A, des éliminatoires de la coupe du monde 2022, prévue au Qatar, zone Afrique.

Cette rencontre prévue le 10 novembre prochain au stade de Marrakech au Maroc a été délocalisée par la CAF en terre égyptienne, suite à une demande des responsables djiboutiens, acceptée par l’Algérie, dont les responsables avaient déjà pris les démarches pour le séjour des poulains de Djamel Belmadi au Caire. La délocalisation du match vers Le Caire fait l’affaire des djiboutiens qui évitent par voie de conséquence de faire un long déplacement avant de rallier Niamey pour l’ultime rencontre avec le Niger. Poussés par les responsables du Makhzen et leurs larbins pour entraver la bonne marche des verts malgré le jeu des coulisses,les djiboutiens entamèrent une seconde démarche au niveau de la CAF, pour revenir à la première domiciliation , c’est à dire jouer la rencontre au Maroc, une demande rejetée par les instances internationale et continentale du football, et confirmer la tenue du match au stade des forces aériennes au Caire.
La propagande du Makhzen est vouée à l’échec dans la mesure où la rencontre Djibouti-Algérie est loin d’être décisive, quel que soit le résultat et quel que soit le lieu,tout se jouera avec l’adversaire direct à la qualification le Burkina Faso au stade de Blida, stade fétiche des guerriers du désert.
A travers ce post de propagande contreproductive, Salah Dabbouz s’enfonce davantage dans l’aliénation hostile à l’Algérie, et démontre son statut d’insignifiant droit l’hommiste qui ne maîtrise rien en ce qui concerne la réglementation internationale régissant les compétitions footballistiques internationales.