Ramtane Lamamra à RT: le Maroc est allé loin dans son hostilité à l’Algérie

Ramtane Lamamra à RT: le Maroc est allé loin dans son hostilité à l'Algérie

Dans un entretien accordé au média russe Russia Today RT, le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra a fait savoir que le Maroc est allé plus loin dans son hostilité à l’Algérie, en utilisant des éléments de groupes terroristes, pour porter atteinte à la stabilité de l’Algérie. Pour Ramtane Lamamra, le Maroc a commis un acte inadmissible en sollicitant Israël dans sa conspiration contre notre pays.

Il soulignera encore que le Makhzen fabriquait des mensonges à propos de la politique étrangère de l’Algérie, la qualifiant de source d’inquiétude pour la région, alors qu’elle demeure un élément de stabilité, faisant savoir que le premier responsable à faire de cette région ouverte à l’inconnu est la colonisation du Sahara Occidental par le Maroc. S’agissant des relations avec la France, Ramtane Lamamra, indique que l’Algérie refuse toute ingérence dans ses affaires, notamment lorsqu’elle vient de l’ancien colon, soulignant au passage que l’ambassadeur d’Algérie en France est encore à Alger pour consultation. A propos de la décision de la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions militaires français en activité dans le cadre de l’opération Barkhane, le chef de la diplomatie algérienne estime que c’est une décision souveraine et une réponse à la violence verbale.

Pour ce qui est des relations algéro-russes, le diplomate algérien estime indispensable la prise de positions communes imposées par les développements géopolitiques que connaît le monde.

Interrogé sur l’éventuelle participation de la Syrie au prochain sommet arabe prévu à Alger, le ministre algérien des affaires étrangères estime que l’Algérie souhaite  le retour de Damas, au sein de la Ligue arabe, mais cela dépendra des concertations. Concernant la Libye, Ramtane Lamamra insiste sur le retrait des milices étrangères, et qu’il ne soit pas au détriment de la sécurité des pays riverains de la Libye. Pour ce qui est du Mli, le chef de la diplomatie algérienne estime que la sécurité et la stabilité de ce pays, sont celles de l’Algérie.

 

 

 

PARTAGER