La Révolution du Premier Novembre a affranchi l’Homme de l’esclavage et du colonialisme

La Révolution du Premier Novembre a affranchi l'Homme de l'esclavage et du colonialisme

Le président du Haut Conseil Islamique (HCI), Bouabdellah Ghlamallah a affirmé, jeudi à Alger, que la Révolution du Premier Novembre a affranchi l’Homme du colonialisme et de toute forme d’esclavage.

Lors d’une conférence organisée au siège du HCI, M. Ghlamallah a salué « la grandeur » du peuple algérien durant la guerre de libération qui s’est affranchi du joug du colonialisme français et de toute forme d’esclavage et d’exploitation infligée à des citoyens sans défense.

« La révolution de Novembre a permis au peuple algérien de prendre conscience de son humanité et de ses droits et devoirs », a-t-il dit.

Intervenant à cette occasion, Hocine Abdessettar, enseignant à l’École normale supérieur (ENS) de Bouzareah a indiqué, dans son intervention intitulée « Révolution de Novembre, école de la Gloire et passerelle de continuité intergénérationnelle », que la Révolution algérienne « est un projet stratégique civilisationnel continu qui a commencé par la libération de la terre et de l’Homme et se poursuit pour son édification ».

Le conférencier a estimé que la révolution ne se limitait pas seulement aux batailles ou aux opérations militaires mais représentait aussi « un système stratégique intègre dont les contributions sont issues de l’héritage historique et civilisationnel et du référent religieux ».

La Révolution du Premier novembre « est un esprit voire une flamme qui ne s’est pas éteinte et brûle toujours en tout temps et tout lieu », a-t-il soutenu, ajoutant qu »il nous appartient de libérer notre histoire et Mémoire de la mentalité colonialiste et d’œuvrer sans relâche à forger la personnalité nationale ».

L’intervenant a affirmé en outre que la réalisation de cet objectif relève de la responsabilité de tous dont les élites, les médias et la société civile ainsi que les jeunes qui doivent adhérer à la bataille de la défense du pays pour garantir sa sécurité et son unité ».