Bouygues n’a pas encore digéré ses illusions en Algérie: TF1 sur les pas de la désinformation de l’AFP, TV5 et France 24

Bouygues n'a pas encore digéré ses illusions en Algérie: TF1 sur les pas de la désinformation de l'AFP, TV5 et France 24

Algérie 54 a appris, que la chaîne française de TF1, a introduit une demande auprès des autorités algériennes en vue d’obtenir l’accréditation indispensable à toute couverture médiatique pour un média étranger.

Selon les informations en notre possession, la chaîne française TF1, comptait réaliser des reportages, des documentaires et des témoignages de personnes triées au volet de cette mission. Les reportages, documentaires et témoignages devront tourner autour des bienfaits et de la glorification de la colonisation, à la veille de la commémoration du 67ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution du premier novembre 1954.

Des desseins inavoués, mais connus par les algériens

La guerre médiatique que mène la France contre l’Algérie est loin d’être achevé, et ceux qui croient que les dés de la nécolonisation ont été pipés, se trompent face à la haine que nourrissent les milieux nécocolonialistes et sionistes hostiles à l’Algérie au même titre que les rêveurs du « Paradis Perdu ».

A l’instar des médias TV5, France24, Le Monde , TF1 devrait prendre le relais de la désinformation contre l’Algérie et le dénigrement de ses institutions, bien entendu dont le cadre de la stratégie de militarisation de l’information en France, annoncée en grande pompe le 22octobre dernier par Florence Paty, ministre française des armées.

Parmi ces milieux hostiles à l’Algérie figue Martin Bouygues patron du Groupe Bouygues, propriétaire de la chaîne , à la tête du groupe, géant de CAC 40 et un des puissants ténors de la MEDEF, sachant que ce groupe présent dans plus de 80 pays, emploie plus de 133 mille employés, s’active dans le BTP, l’immobilier, les télécommunications avec Bouygues Télécom, partenaire de BeinSports, les médias avec TF1 , les jeux et paris sportifs avec la Française des Jeux FDJ.
Sur ce plan , il convient de souligner, que Bouygues et RTL avaient finalisé en juillet dernier leur accord de fusion des groupes TF1 (propriété de Bouygues) et M6 (propriété de RTL Group), en vue de créer un géant français de la télévision..

Bouygues a une dent contre le président Tebboune

Le Groupe Bouygues, qui avait soumissionné pour l’attribution de la Grande Mosquée d’Alger, n’a pas été retenu, et le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville à cette époque-là s’appelait Abdelmadjid Tebboune

Ce dernier avait vivement critiqué « un tutorat » de la France qui voyait d’un mauvais œil le projet lui échapper au profit des allemands et chinois. « Bouygues pensait qu’il allait obtenir le projet. Comme s’il était dans la maison de papa. Il n’a pas eu la mosquée et ne l’obtiendra pas », indiquait Tebboune devant les caméras de télévision et les cadres chargés de la concrétisation du projet de la Grande Mosquée d’Alger

 

La symbolique de la réalisation de la Grande Mosquée d’Alger

Le président Tebboune était convaincu que si Bouygues décrochait le sésame de la construction de ce projet, la Grande Mosquée d’Alger ne verra jamais le jour, pour des considérations liées à la doctrine néocoloniale de la France qui ne digèrera jamais, qu’un joyau civilisationnel de l’Islam portant le nom du prophète Mohamed QSSSL, remplacera le symbole de la colonisation française et le prosélytisme chrétien en la personne du général français Lavigerie.
En avril 2016, à l’occasion d’une visite d’inspection au projet, Abdelmadjid Tebboune avait désigné du doigt ceux qui menaient campagne de désinformation vis-à-vis du projet, après l’échec de Bouygues de s en accaparer. «Ce sont les spécialistes de la déstabilisation et la manipulation. Ils veulent porter atteinte au projet…», avait-t-il dit.

.Le propriétaire de TF1, Bouygues n’avait toujours pas avalé le fait qu’il ne soit pas retenu dans le projet de la construction de la Grande mosquée d’Alger. Il en veut à l’ancien ministre de l’habitat, l’actuel président de la République.

Bouygues très lié aux réseaux médiatico-politiques et économique, demeure un soutien indéfectible du Makhzen, et il a fait savoir à maintes reprises. Nonobstant sa main basse sur de nombreux projets au royaume alaouite, dans les secteurs des BTP, l’immobilier, les télécommunications et le rail, Bouygues fait partie de cet establishment pro –marocain, et s’inscrit depuis des années dans la stratégie de mettre l’Algérie sous « protectorat » français en confisquant sa souveraineté décisionnelle concernant son devenir.
Les Bouygues et consorts ne digèrent plus que l’Algérie recouvre sa souveraineté politique et ses choix économiques qui portent aujourd’hui sur l’encouragement de la production nationale, au détriment de l’économie du bazar de l’import-import favorable aux intérêts français

TF1 sur les pas de TV5, France 24 et AFP

La chaîne française TF1, ne déroge pas à la règle de la Mainstream, et sa demande de venir en Algérie pour la réalisation de documentaires, reportages et autres témoignages s’inscrivent dans cette stratégie et de feuille de route de déstabilisation, désinformation et de dénigrement, visant à ternir l’image de l’Algérie qui a repris les rênes sur certains dossiers liés à la sécurité et le développement socioéconomique au Maghreb, Sahel et Afrique, et qui contrecarrent les intérêts français.
Il est indispensable de rappeler, le documentaire de TV5, plein d’insultes et d’atteinte aux mœurs algériennes, se focalisant sur une petite frange de pervers, bien huilée dans les laboratoires des officines françaises et marocaines hostiles à l’Algérie. Et pour conclure, il convient de rappeler, les Fakenews et le dérapage médiatique de l’AFP, devenue une tribune et porte-voix des organisations terroristes du MAK, Rachad et des activistes néocolonisés, favorables à l’intervention étrangère dans le pays des 5,6 millions de chouhada