Infractions routières : vers l’abrogation du retrait systématique du permis de conduire

Infractions routières : vers l'abrogation du retrait systématique du permis de conduire

Le ministère des Transports examine la possibilité d’abroger la mesure de retrait du permis de conduire pour certaines infractions routières en la remplaçant par des sanctions sévères, a fait savoir mardi le ministre du secteur Aissa Bekkai.

Cette mesure permettra de traiter avec « plus d’efficacité » le problème des infractions routières et d’alléger la charge administrative, a précisé le ministre lors d’une interview accordée à une chaîne de télévision privée. Soulignant que l’examen de cette question vient suite à une proposition présentée par les services de la Gendarmerie nationale au gouvernement, prévoyant le durcissement des sanctions et l’imposition d’amendes au lieu du retrait du permis de conduire, le ministre a ajouté que cette proposition était en cours d’examen au niveau du ministère en coordination avec les services de la gendarmerie et les autres départements ministériels qui émettront aussi leur avis sur le sujet.

Transports aérien et maritime: accord de principe pour 16 projets soumis par des opérateurs privés

Après étude des 28 dossiers déposés au niveau du ministère, 9 accords de principe ont été donnés pour des projets dans le domaine de l’aviation civile et 7 autres dans le domaine du transport maritime des personnes et des marchandises, a indiqué le ministre.

Ces projets ont été soumis par des opérateurs privés algériens, étrangers ou mixtes, a-t-il précisé, relevant que le secteur des transports aériens et maritime était un secteur stratégique où l’investissement est soumis à la règle 49/51. Le ministre a, par ailleurs, annoncé l’installation de l’autorité de régulation du transport aérien avant la fin de l’année en cours en vue d’améliorer la gestion dans ce domaine.

Au sujet d’Air Algérie, M. Bekkai a indiqué que cette compagnie publique passait par une situation financière difficile notamment en raison des répercussions de la Covid-19, faisant état de propositions et de mesures à prendre à court, à moyen et long termes pour la promouvoir par l’augmentation des dessertes et l’examen d’une éventuelle ouverture d’autres lignes vers l’Afrique ainsi que le renforcement de sa flotte aérienne avec l’acquisition de nouveaux avions et l’amélioration de la gestion interne.

Il a mis en avant l’importance du plan de redéploiement la compagnie qui prévoit la création de filiales spécialisées, notamment une devant se spécialiser dans la maintenance des avions. Concernant le transport par Tramway, le ministre des Transports a fait savoir que le Tramway de la wilaya de Mostaganem entrera en service au premier trimestre de 2022.