Visite du président italien à Alger: le Galsi, relancé?

Visite du président italien à Alger: le Galsi, relancé?

A l’occasion de la visite du président italien Sergio Mattarella, en Algérie, prévue les 6et7 du mois en cours, le renforcement de la coopération économique entre les deux pays sera au menu des discussions entre les deux chefs d’État. Parmi les dossiers au menu, certaines sources évoquent la relance dues projets de construction automobile datant des années 80, à savoir »Fatia » et le projet du gazoduc Galsi, reliant l’Algérie à l’Europe vie la Sardaigne».

Le gazoduc a une capacité de transfert de 8 milliards de m³/an. Il est important pour l’approvisionnement de l’Europe.. Ce projet avait été mis au placard, sous l’argument de la rentabilité.  La part de l’Algérie dans son financement  à travers la société nationale Sonatrach  serait,  de 41,6%,

Les autres partenaires annoncés il y a quelques années, sont Edison, Enel, Groupe Héra et la Région de Sardaigne. Galsi est à construire, selon les études achevées en 2010, sur un tronçon de 900 km, dont environ 600 en mer à une profondeur maximale de 2 885 mètres, selon ses initiateurs.

Il  sera le plus profond  gazoduc jamais réalisé, jusqu’ici. Il constituera déjà  un grand défi technologique et d’ingénierie. La question de la rentabilité  est également posée. Le coût a entre-temps augmenté, passant de 2 à 3 milliards de dollars initialement, à 4 milliards de dollars en 2014, selon certaines sources

PARTAGER