Les relations algéro-italiennes sont « solides » et « stratégiques »

Les relations algéro-italiennes sont "solides" et "stratégiques"

Le président italien, M. Sergio Mattarella, a qualifié samedi à Alger les relations avec l’Algérie de « solides » et de « stratégiques », affirmant que son pays travaille dans le sens de les renforcer et de les consolider davantage.

« Les relations algéro-italiennes sont solides, anciennes et stratégiques, et nous travaillons afin de les renforcer et de les consolider davantage », a indiqué le président Matterella à l’issue d’un entretien avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Dans un point de presse conjoint avec le président Tebboune, M. Mattarella, qui effectue une visite d’Etat de deux jours en Algérie, a indiqué que les deux pays veulent élargir la coopération bilatérale à divers domaines, autres que ceux traditionnels.

« Nous voulons également renforcer notre coopération culturelle », a-t-il dit, tout en exprimant son souhait de voir se tenir dans un avenir proche le Haut Comité algéro-italien qui va contribuer à booster la coopération bilatérale.

Le président italien a fait savoir, par ailleurs, que les entretiens ont porté également sur les efforts de son pays à amener l’Union européenne à jouer un rôle clé dans le Sud de la Méditerranée, considéré comme une porte sur l’Afrique et où l’Algérie est, a-t-il soutenu, le « point focal ».

Le président Mattarella s’est dit, par ailleurs, « extrêmement content » de visiter dimanche la ville d’Annaba où se trouve le Jardin baptisé du nom d’Enrico Mattei, qui reflète l’importance des relations entre les deux pays.