Ministère de l’Intérieur : lancement d’une plateforme numérique dédiée aux doléances des citoyens

Ministère de l'Intérieur : lancement d'une plateforme numérique dédiée aux doléances des citoyens

Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a lancé un service numérique baptisée « Nechki », mis à la disposition des citoyens leur permettant d’introduire leurs requêtes et doléances auprès des différents services, a indiqué mercredi un communiqué de la wilaya d’Alger.

« Le ministère de l’Intérieur a lancé un nouveau service numérique baptisé Nechki mis à la disposition des citoyens et des opérateurs leur permettant d’introduire leurs requêtes et doléances auprès des différents services, via une plateforme numérique accessible sur le lien suivant www.nechki.interieur.gov.dz », a précisé le document.

Cette nouvelle démarche, ajoute la même source, « s’inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de la stratégie de numérisation du secteur et de l’amélioration de la qualité du service public, à travers l’allègement des procédures administratives. »

Ce service touche en premier lieu 51 dossiers de différents aspects de la vie socioéconomique du citoyen, à savoir le logement public locatif, l’aide de l’Etat pour le logement rural, les lotissements immobiliers sociaux, le logement promotionnel aidé (LPA), logement de fonction, le désistement des logements publics, approvisionnement en eau potable, raccordement aux réseaux gaz, électricité et assainissement, éclairage public, aménagement des voies publiques, aménagement urbain collecte des déchets ménagers et la réalisation des établissements de santé de proximité, lit-on sur ce document.

La réalisation des établissements scolaires, des bureaux de postes, des annexes administratives, des aires de sport et des loisirs, des centres culturels outre des centres de sûreté urbaine, sont autant d’aspects concernés par ce service numérique.

Les citoyens peuvent également introduire leurs plaintes en ce qui concerne les dossiers de régularisation de la situation juridique du foncier, la mise en conformité des constructions dans le cadre de la loi 08-15, les demandes d’emploi, la réintégration professionnelle, les demande de transfert d’emploi et les recours formulés dans ce sens.

D’autres aspects sont pris en compte aussi, à l’image de l’investissement agricole, industriel et prestations de services, les contrats, les marchés publics, les activités commerciales, économiques, agricoles, la santé, le transport, les activités codifiées, les pensions et allocations, les aides sociales et l’aménagement des écoles.

Le services touche aussi les dénonciations des dépassements commis par les responsables et les élus locaux, a conclu le communiqué.

 

PARTAGER