Maroc: Ces marocains qui font paniquer Mohamed VI

Maroc: Ces marocains qui font paniquer Mohamed VI

Malgré sa normalisation avec l’entité sioniste, et le soutien indéfectible qu’il reçoit de la France, le trône de sa majesté, le commandeur des croyants chavire, sous les coups de boutoir de certains activistes marocains qui bravent toutes les formes de la répression et des campagnes de désinformation de l’appareil médiatique du Makhzen. Il s’agit du journaliste Ali Lmrabet, les youtubeurs Tarik Yassine, Dounia Filali et Driss Mrani.

Ce dernier vient d’alimenter la polémique en Argentine, où il réside, dans le sillage des menaces reçues par l’ambassadeur de sa majesté à Buenos Aires, suscitant l’indignation  d’une grande partie de la classe politique argentine et des associations des droits de l’homme et de la liberté d’expression.

S’agissant Ali Lmrabet, le journaliste, il est musclé par le Makhzen, depuis la publication d’un reportage sur les colonnes du journal espagnol El Mundo, , indiquant que les populations sahraouies établies dans les camps de Tindouf en Algérie étaient des “réfugiés” et non des “séquestrés”. Cet article lui attira les foudres du palais royal qui n’avait pas digéré auparavant la publication,en 2003, dans son hebdomadaire Demain, de caricatures sur la monarchie et la reproduction d’un entretien avec un ancien prisonnier de gauche dans lequel il affirmait être “républicain”, lui causant une condamnation de trois ans de prison ferme pour “atteinte au respect dû au roi”.

Pour ce qui est de Tarik Yassine, le youtubeur et propriétaire du site Dar Ssiba, est un militant pour la république et la dignité du peuple marocain ; Le youtubeur établi aux USA, ne cesse à travers ses vidéos à appeler au soulèvement populaire pour renverser la monarchie alaouite, source et origine de tous les maux qui rongent la région maghrébine en raison de son alliance avec les lobbys néocolonialistes et sionistes. Pour Tarik Yassine, l’entêtement d’el Isaba du Makhzen au service de la monarchie, à poursuivre la politique expansionniste au Sahara Occidental, son hostilité avérée à l’Algérie révolutionnaire, pays des martyrs, piétinent la construction d’un Maghreb des peuples, et demeure préjudiciable au développement socioéconomique de la région.

Enfin,la youtubeuse Dounia Moustaslim, plus connue sous son nom marital de Dounia Filali, et son époux Adnane Filali sont officiellement reconnus comme des réfugiés politiques marocains en République de Chine et dont la reconnaissance de son combat pour la liberté et les droits de l’homme font d’elle une menace pour le régime alaouite. Il s’agit d’une première, puisque le gouvernement chinois reconnaît le statut de réfugié accordé par le HCR, à deux ressortissants en dehors de la zone asiatique