Visite de Benny Gantz au Maroc: Un collectif d’avocats marocains dépose plainte contre le sanguinaire Meir Ben-Shabbat

Visite de Benny Gantz au Maroc: Un collectif d'avocats marocains dépose plainte contre le sanguinaire Meir Ben-Shabbat

Un collectif d’avocats marocain et l’observatoire marocain contre la normalisation avec l’entité sioniste ont annoncé avoir déposé une plainte auprès du Palais Royal contre Meir Ben Shabbat, conseiller à la sécurité nationale israélienne ,accusé de crimes contre l’humanité. Meir Ben-Shabbat, est accusé de meurtres de 4 marocaines lors de l’agression de l’entité sioniste contre la bande de Ghaza.

« Laybarek f’aamar sidi « 

« Laybarek f’aamar sidi.” «  Longue vie à mon roi » c’est en termes de Daridja, que le bourreau de Ghaza s’était adressé au Commandeur des Croyants Mohamed VI, lors de la visite de Jared Kushner, conseiller principal du président américain sortant Donald Trump.
Meir Ben-Shabbat, conseiller à la sécurité nationale israélienne, a conjointement mené la délégation américano-israélienne reçue par le roi Mohammed VI, le 22 décembre, au Palais royal de Rabat, une visite ponctuée par la normalisation des relations diplomatiques entre les deux entités, annoncée en grande pompe par un tweet de Donald Trump. Un tweet que le Makhzen prendra comme document pour annexer le Sahara Occidental en violation du droit international et des résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

« Laybarek f’aamar sidi « était les propos d’allégeance du bourreau de Ghaza, pour endormir les marocains dans les illusions de la normalisation avec l’entité sioniste au détriment de la cause juste des palestiniens. “Nos frères marocains, que la paix soit sur vous. Nous remercions Dieu et lui rendons grâce pour cette journée. Je n’ai rien à cacher, tout se lit sur mon visage et sort de mon cœur plein de joie”, dira le conseiller à la sécurité de Benjamin Netanyahou.

Au moment, où sa majesté attend la visite du sanguinaire et ministre de la guerre de l’entité sioniste prévue les 24 et 25 novembre prochain, l’Organisation marocaine de soutien à la cause palestinienne a condamné la persistance du Maroc dans son processus de normalisation des relations avec l’entité sioniste malgré le rejet populaire, dénonçant l’ouverture d’une ligne aérienne entre Rabat et Tel-Aviv et la baisse des prix des billets en faveur des colons sionistes.

« En dénonçant cette normalisation que nous rejetons, nous interpellons les dirigeants sur les raisons de la baisse des prix des billets et au profit de qui sont gaspillés les fonds publics », a écrit Abdessamad Fethi sur sa page Facebook ;

« Ce n’est certainement pas dans l’intérêt du peuple marocain qui boycotte les voyages vers l’entité sioniste, mais au profit des colons sionistes », a-t-il ajouté, estimant qu’il fallait réduire les prix des billets d’avion entre les pays arabes et musulmans notamment l’Égypte et la Turquie dont les tarifs sont à 5.000 Dirhams voire plus ».

« Il est plus judicieux pour la compagnie Royal Air Maroc (Ram) de soutenir les vols intérieurs, dont les tarifs sont à plus de 2.000 Dirhams entre Casablanca et Tanger, soit les deux tiers du prix du billet vers Tel-Aviv » martèle Abdessamad Fethi . La RAM avait annoncé le lancement d’une ligne directe entre Casablanca et Tel-Aviv à partir du 12 décembre.

Les émiratis exempts du visa de l’entité sioniste à l’opposé des marocains

Malgré les grandes concessions obtenues de la part de sa majesté, les autorités de l’entité sioniste considèrent les marocains comme des ressortissants de seconde zone pour ne pas dire « une quantité négligeable ». La preuve en est, cette décision des dirigeants sionistes de refuser l’annulation du visa pour les ressortissants marocains désireux de se rendre en Palestine Occupée, au moment où les israéliens sont épargnés de la même mesure lorsqu’ils se rendent au Royaume alaouite.

L’idylle est à sens unique et les marocains sont tenus de respecter certaines lignes infranchissables. A l’opposé, les émiratis ; sont exempts de cette mesure. En octobre 2020, l’entité sioniste et les Émirats arabes unis ont décidé de supprimer mutuellement les visas. Au mois de janvier dernier, le ministère des Affaires étrangères de l’entité sioniste a annoncé que les Émirats arabes unis ont ratifié l’accord d’exemption de visa entre les deux pays, le premier entre l’État hébreu et un pays arabe.

Silence de la communauté internationale face aux crimes du Makhzen au Sahara Occidental occupé

Le régime du Makhzen aux abois et à l’agonie, ne se soucie guère du respect des droits de l’homme, soutenu par la communauté international et par ses alliés traditionnels connus par leurs passés génocidaires à savoir la France et l’entité sioniste.
Beaucoup d’images qui nous sont parvenues font état de bombardement des civils par l’armée d’occupation marocaine les FAR . Ces crimes ont été encouragés par la dernière résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU, de faire barrage à l’introduction d’une proposition du respect des droits de l’homme dans la mission onusienne de la Minurso.