APN : le projet de Loi de finances 2022 adopté

APN : le projet de Loi de finances 2022 adopté

Les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté, mercredi, le projet de loi de finances pour l’exercice 2022 (PLF 2022), lors d’une plénière présidée par M. Brahim Boughali, président de l’APN, en présence du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahamane et de nombre de ministres.

A l’exception du parti du Mouvement de la société pour la paix (MSP) qui a voté contre, le PLF-2022 a été approuvé par le reste des députés.

Samedi dernier, les députés avaient finalisé le débat en plénière autour du PLF 2022, avant d’écouter les réponses du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahamane à leurs préoccupations.

Benabderrahmane : l’État n’entend pas renoncer à l’aide sociale

Dans une allocution prononcée devant les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), qui ont adopté à la majorité le projet de loi de finances (PLF) 2022, M. Benabderrahmane a rappelé l’attachement de l’Etat à l’aide sociale, soutenant que le terme de +renoncement+ à cette aide « doit être banni du langage en Algérie ».

Il a déploré les inexactitudes relayées par certains médias concernant l’aide ciblée prévue dans le PLF, précisant que « le Gouvernement n’entend nullement renoncer à l’aide de l’Etat ». Il s’agit seulement de « l’adoption d’une nouvelle philosophie visant à cibler, directement par des aides, les familles dans le besoin ».

PARTAGER