Transport scolaire: le recours à la location de bus privés « nécessaire dans tous les cas » affirme Beldjoud

Défaite du Makhzen à l'UNESCO: Le marocain Samir Addahre,, éjecté du Comité Exécutif

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud a affirmé, jeudi à Alger, que le parc communal de transport scolaire, fort de 10.570 bus, était insuffisant pour couvrir tout le territoire national, d’où le recours à la location de bus auprès d’opérateurs privés.

Le recours à la location des bus est « nécessaire dans tous les cas », en ce sens que « le parc communal comportant 10.570 bus est insuffisant pour couvrir les besoins », vu le nombre important des élèves et les distances qui séparent leurs lieux de résidence des écoles, a expliqué M. Beldjoud, lors d’une plénière, présidée par Brahim Boughali, président de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales.

C’est pourquoi, a indiqué le ministre, il a été procédé à « la location de 4.562 bus privés afin d’améliorer le service de transport scolaire et assurer une prise en charge optimale des écoliers du primaire, notamment dans les zones reculées et isolées », relevant que le parc communal a permis à 800 000 élèves de profiter de du transport scolaire.

La location de bus par les communes pour renforcer les lignes de transport scolaire à l’échelle nationale intervient conformément à l’article 4 du décret exécutif 171-15 du 23 juin 2015 relatif au transport scolaire, ainsi qu’aux dispositions du Code des marchés publics et des délégations de service public.

Concernant le recrutement des chauffeurs de transport scolaire, M. Beldjoud a fait part d’une « autorisation exceptionnelle » formulée par son département auprès des services du Premier ministère, dans le cadre du renforcement du parc des Collectivités locales en ressources humaines, afin d’ouvrir des postes budgétaires, 2500 postes budgétaires ayant ont été ouverts en 2021, au profit de 1019 communes.

Les services du ministère de l’Intérieur « ont mis en place des programmes nationaux pour l’acquisition de 3.500 bus sur le budget du Fonds de solidarité et de garantie des collectivités locales, aux fins de renforcer le parc communal », rappelle le ministre, faisant état de 3.250 bus distribués sur l’ensemble des wilayas, notamment en 2021.

PARTAGER