La mobilisation de la rue marocaine n’affaiblit pas face à la répression du Makhzen

La mobilisation de la rue marocaine n'affaiblit pas face à la répression du Makhzen

Le trône du Commandeur des croyants tiendra-t-il face à la grande mobilisation de la rue marocaine, en colère contre l’exigence du port du pass vaccinal, de la détérioration des conditions de vie des citoyens et surtout de la normalisation avec l’entité sioniste au détriment de la cause palestinienne dont le peuple marocain reste attachée.

 

Malgré les mesures de durcissement liées au protocole sanitaire et la recrudescence de la répression de l’appareil sécuritaire du Makhzen, les marocains reprennent le cycle des manifestations quotidiennes dont des manifestations nocturnes destinées à mobiliser la population pour renverser ce régime qui ne lésine pas sur les moyens répressifs pour ôter la dignité aux marocains.

 

Les slogans scandés  et véhiculés ne laissent planer aucun doute sur la détermination des manifestants, à renverser un régime prédateur , féodal et moyenâgeux, devenu une girouette de l’entité sioniste.

L’annonce de la visite du boucher de Ghaza, lors de l’agression faisant des dizaines de morts parmi les palestiniens civils et aussi quatre femmes marocaines, en l’occurrence Benny Gantz, ministre de la guerre de l’entité sioniste, n’a pas laisser les marocains indifférents.

Ainsi, et à  l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, le « Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation » a appelé les Marocains à descendre dans la rue à travers le Maroc.
Le Front a souligné qu’il fallait respecter la position de principe du peuple marocain qui continuait de soutenir la cause palestinienne.

 

PARTAGER