Visite du ministre de la défense de l’entité sioniste au Maroc: mutisme des médias inféodés à la normalisation

Visite du ministre de la défense de l'entité sioniste au Maroc: mutisme des médias inféodés à la normalisation

La visite du génocidaire ministre de la guerre de l’entité sioniste Benny Gantz, est passée inaperçue par les médias arabes, en particulier les médias du Golfe et qui ont brillé par leur absence pour la couverture de cet évènement qualifié de « historique  » par le hôte du Makhzen, un des criminels de guerre, et exterminateur des enfants de la bande de Ghaza.

Les médias comme Al Jazeera, Al Arabya, qui se sont autoproclamés défenseurs des droits des peuples à l’occasion de ce qu’a été appelé »Printemps arabe » pour renverser les gouvernements arabes incarnant l’État-nation, dont certains comme la Libye, et la Syrie étaient opposés à toute normalisation avec l’entité sioniste .

En jargon journalistique, les médias du Golfe, instrumentalisés pour menée à bien l’allégeance de leurs gouvernant au diktat sioniste, ont fait un ratage, en manquant la couverture des dizaines de milliers de manifestants marocains ayant sillonné ce mercredi de nombreuses villes marocaines pour dénoncer la visite du sioniste Benny Gantz, et toute la normalisation avec l’entité sioniste, synonyme de trahison de la cause palestinienne. Cette même presse qui faisait de l’opinion du journaliste libanais , devenu ensuite ministre de l’Information George Kardahi, une raison d’État, parce qu’il avait osé s’exprimer sur la guerre injuste menée par l’Arabie Saoudite et ses alliés contre le peuple yéménite.

Le Commandeur des croyants, et arbitrairement président du Comité d’Al Qods, devrait se réjouir d’avoir accueilli  i un des assassins des enfants palestiniens, le jour où la grande Mosquée d’Al Aqsa, est « violée » dans sa spiritualité divine par des colons qui ne s’intéressent qu’à la spoliation des terres arabes. Un procédé identique à celui du Makhzen, qui continue de réprimer un peuple innocent, qu’est le peuple sahraoui, pour piller ses richesses en vue de les offrir à ses maîtres de la multinationale, en vue de sauver son trône même au détriment de la dignité du peuple marocain .

 

PARTAGER