La formation des journalistes des organes de presse, une « nécessité impérieuse »

La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a déclaré, mercredi à Alger, que la formation des journalistes des différents organes de presse était désormais « une nécessité impérieuse » pour s’adapter à l’évolution du secteur.

En marge d’une visite au siège de l’agence Algérie presse service (APS) à l’occasion du 60e anniversaire de sa création, le ministre a mis l’accent sur « l’importance de la formation des journalistes de tous les organes de presse, particulièrement la nouvelle génération, pour s’adapter aux évolutions du secteur ».

« La formation demeure un principe fondamental pour atteindre les meilleurs niveaux possibles, l’information étant une arme qui doit être maitrisée, notamment en cette conjoncture que traverse l’Algérie qui fait l’objet de diverses attaques sur plus d’un plan », a-t-il dit.

L’adaptation de l’APS à l’ère du numérique et la maitrise des nouvelles technologies de l’information et de la communication intervient dans le contexte du niveau supérieur qu’elle a atteint par rapport aux médias arabes et africains, a ajouté le ministre, saluant « la marche engagée par l’agence vers l’évolution pour être une force de frappe médiatique ».

Le ministre de la Communication avait auparavant procédé à l’inauguration du musée de l’APS, accompagné du président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), Mohamed Louber et des directeurs généraux de l’APS, de l’Etablissement public de la télévision (EPTV) et de l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP), respectivement Samir Gaïd, Chaâbane Lounakel et Siham Derardja.

Le musée représente, selon le ministre, « la mémoire de la lutte et une image claire des efforts fournis par les travailleurs et les responsables de l’Agence depuis sa création ».

Le musée retrace les stations les plus importantes de l’Agence sur une période de 60 ans, avec des dispositifs et des outils utilisés dans la presse au début du fonctionnement de l’Agence, des images de personnalités ayant contribué à sa fondation et à son développement, affichant les événements nationaux et internationaux phares que l’Algérie a eu à couvrir depuis l’indépendance.

L’exposition comprend également des photographies, en noir et blanc, de la première réunion après la création de l’Agence en 1961, présidée par feu Mohamed Yazid (ministre de l’Information dans le Gouvernement provisoire -GPRA-), parallèlement à la présentation de la première dépêche de l’APS, tombée le jour de sa création.

Après l’inauguration de l’exposition, le ministre a visité les différents services de l’Agence (rédaction, technique et administration), où des explications lui ont été fournies sur le fonctionnement de chaque service.

De son côté, le DG de l’APS a saisi cette occasion pour appeler les journalistes et les employés de l’Agence à n’épargner aucun effort pour fournir une meilleure prestation médiatique et permettre à l’établissement, à l’aide des uns et des autres, de remplir son rôle de la meilleure façon qui soit.

PARTAGER