Sonatrach s’apprête à reprendre ses activités en Libye

Hydrocarbures: Sonatrach gagne son procès contre l'espagnol Técnicas Reunidas

Le P-dg de Sonatrach, Toufik Hakkar, a annoncé que la société s’apprêtait à reprendre ses projets pétroliers en suspens en Libye.

Dans une déclaration à la chaine algérienne internationale « AL24 », M. Hakkar a fait savoir que « Sonatrach oeuvre avec ses partenaires libyens à la réunion des conditions de retour en vue de sécuriser les travailleurs et les équipements », révélant l’organisation, avant la fin février, de visites  pour négocier sur le retour de Sonatrach en Libye.

« Nous avons engagé d’importants investissements en matière de prospection de pétrole et de gaz et nous n’allons pas laisser ces découvertes sans développement », a-t-il insisté.

Sonatrach compte investir près de 40 milliards de dollars pendant la période 2022-2026  

Le PDG de Sonatrach a affirmé que le Groupe comptait investir près de 40 milliards de  dollars pendant la période 2022-2026.  M. Hakkar a précisé que le plan d’investissement du Groupe Sonatrach pour la période 2022-2026 comporte près de 40 milliards de dollars dont 8 milliards de dollars en 2022, ajoutant que « la plus grande part de ces investissements sera orientée vers l’exploration et la production afin de préserver les capacités productives nationales ».

Il s’agit également, selon le PDG de la Sonatrach, de financer les projets  de raffinage pour répondre à la demande nationale dans ce domaine, relevant que Sonatrach aspire à réaliser quatre projets au moins dans le domaine de la pétrochimie.

Dans le cadre de son plan proactif, le groupe Sonatrach a affecté 500 millions de dollars en tant qu’investissements pour la protection de l’environnement.

PARTAGER