La Caisse nationale du logement bientôt transformée en établissement financier

La Caisse nationale du logement bientôt transformée en établissement financier

La Caisse nationale du logement (CNL) sera « très prochainement » transformée en établissement financier afin de pouvoir contribuer au financement du logement sur d’autres ressources que celles du budget de l’État, a indiqué son Directeur général, Ahmed Belayat.

Dans un entretien paru au dernier numéro de la revue Batisseur.dz de la CNL, M. Belayat a fait savoir que la prochaine étape pour cet organisme coïncidera avec sa transformation en un établissement financier dans le cadre d’une nouvelle philosophie de production du logement.

Selon son directeur général, la CNL, en tant qu’établissement financier, veut se placer au centre d’une équation « épargne- accès au logement ».

« En tant qu’établissement financier, elle se doit, d’ores et déjà, de réfléchir à la mise en place de nouveaux produits pour collecter cette épargne et à financer le logement sur d’autres ressources que celles du budget de l’État. Ceci n’exclut pas, bien sûr, que nous mettions d’autres produits financiers sur le marche », a-t-il souligné.

Il a cependant précisé que « la CNL n’a pas la prétention d’être une banque à guichet, ni une banque commerciale classique », considérant que sa mission en tant qu’établissement financier est d’organiser la collecte de l’épargne des ménages à travers les réseaux bancaires, les agences d’Algérie poste et permettre ainsi à l’État de financer le logement sur d’autre ressources que celle du Trésor.

Ce nouveau schéma, a-t-il expliqué, sera accompagne? par une évaluation plus fine de la demande et un dispositif d’octroi des aides mieux cible? pour les différents segments de logements qui seront mis en place.

« Il ne faut pas oublier que l’épargne est devenue un produit commercial sur lequel se concurrencent toutes les banques depuis que l’on a supprime? ce lien entre l’épargne et accès au logement », a souligné M. Belayat, soutenant que dans tous les pays du monde, la ressource stable qui permet de financer le logement est l’épargne des ménages.

En outre, le DG de la CNL a tenu à noter que « l’équation épargne-logement n’est pas une innovation, ni un renoncement à des acquis ».

Il a rappelé que c’est à partir de 1998 que la règle de l’épargne a été abandonnée.

« L’épargne-logement était la règle dans les années 70. Le statut d’épargnant était la condition nécessaire pour accéder à n’importe quel logement initié par le secteur de l’Habitat. Il y avait un financement mixte Trésor, fonds d’épargne », a-t-il expliqué, ajoutant que c’est en 1973 que les pouvoirs publics avaient inauguré le lancement du produit location-vente.

L’initiative, a-t-il dit, avait pour but de promouvoir une mixité sociale à travers l’implantation sur un même site de logements relevant du locatif et d’autres de l’accession à la propriété.