Décroissance de l’immunité après la vaccination par le vaccin Pfizer

Décroissance de l’immunité après la vaccination par le vaccin Pfizer

Par Docteur Abdeljelil Boudemagh

De plus en plus de publications scientifiques pointent une nette diminution de l’immunité suite à l’administration du vaccin Pfizer-BioNTec. L’exemple le plus édifiant est celui d‘Israël, la vitrine commerciale de Pfizer. 

En effet Israël a été le premier pays à instaurer une vaccination de masse dès le mois de décembre 2020 pour assister 6 à 8 mois plus tard à une résurgence de l’épidémie CoVid19 certainement en partie due au variant Delta mais plus précisément suite à une baisse drastique de l’immunité quelques mois seulement après l’administration du vaccin.

C‘est ainsi qu‘est née la funeste idée du „ booster“ en vaccinant par une troisième puis plus tard une quatrième dose…

Nous voilà avec un „vaccin expérimental“

encore en Phase III qui a reçu qu‘une autorisation provisoire de mise sur le marché et qui a montré rapidement une diminution importante de son efficacité avec le temps à tel point que son efficacité n‘est plus que de 39% après 6 mois.

Au lieu de demander l’arrêt immédiat de la vaccination par le vaccin Pfizer on s’obstine encore en administrant une troisième puis une quatrième dose …

La conséquence de cette politique sanitaire irrationnelle et non scientifique aura pour effet un dérèglement du système immunitaire à moyen terme avec l’apparition de maladies cancéreuses, auto-immunes , mais aussi infectieuses qui feront de très fort ravages chez ces populations vaccinés par le vaccin Pfizer.

La question reste ouverte : Pourquoi laisse-t-on encore faire en continuant à vacciner à tout va avec ce vaccin?

Les pays qui ont choisi les vaccins classiques à virus inactivé ( Coronavac en Algérie) ont réussi à endiguer l’épidémie sans mettre leur population en danger !

 

 

PARTAGER