Le ministre malien des affaires étrangères répond à Jean-Yves Le Drian: Les insultes ne sont pas une preuve de grandeur

Le ministre malien des affaires étrangères répond à Jean-Yves Le Drian: Les insultes ne sont pas une preuve de grandeur

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a jugé ce vendredi les propos du chef de la diplomatie française d’inacceptables et les insultes ne sont nullement une preuve de grandeur, en réaction aux déclarations de Jean-Yves Le Drian, suite à la demande du gouvernement malienne de transition au Danemark de retirer ses troupes du sol malien.

Abdoulaye Diop n’exclut rien au sujet des relations en crise de son pays avec la France  ajoutant qu’une demande de départ des forces françaises n’étaient pas « pour le moment sur la table ».

Pour rappel,le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré ce vendredi matin  que la France et ses partenaires européens ne peuvent « pas rester comme cela » au Mali, sans toutefois évoquer un retrait de la force française Barkhane.

« On ne peut pas rester comme cela (..) Il est clair que la situation en l’état ne peut pas perdurer », a-t-il insisté, sans toutefois dire s’il envisageait un retrait de la force française Barkhane du Mali. Ces derniers rebondissements confirment l’imminente rupture des relations entre les deux parties, d’un côte les maliens souverainistes insistent sur le départ des forces étrangères de leur pays et d’un autre côte les français décriés par les populations des pays du Sahel, tentent de maintenir leur tutorat néocolonialiste, en se servant de surcroit de la CEDEAO, qui ne tarde pas à brandir la menace des sanctions économiques contre tout pays africain qui dit non à la France.

 

 

 

PARTAGER