Cannabis : plus de 66 tonnes saisies en onze mois, la moitié dans la région Ouest du pays

Cannabis : plus de 66 tonnes saisies en onze mois, la moitié dans la région Ouest du pays

Plus de 66 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant les onze premiers mois de l’année 2021, dont 45,87% dans la région Ouest du pays », selon un bilan de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

« Au total, 66 640,237 kg de résine de cannabis ont été saisis durant les onze premiers mois de l’année 2021, dont 45,87 % dans la région Ouest du pays », a précisé l’Office dans son rapport, se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes).

La quantité de résine de cannabis saisie durant cette période de référence a enregistré une baisse de 13,46 % par rapport à la même période de l’année 2020, selon la même source.

S’agissant des drogues dures, la quantité de cocaïne saisie en Algérie a enregistré une hausse « substantielle », passant de 29 854,947 grammes durant les onze premiers mois de 2020 à 502 858,866 grammes à la même période de l’année 2021, soit une augmentation de 1584,34 %, révèle le même bilan.

La quantité d’héroïne saisie a, par contre, baissé de 21,74 %, passant de 2 371,518 grammes à 1 855,982 grammes durant la même période de référence.

Les saisies des substances psychotropes ont connu un léger recul, passant de 5 709 258 à 5 037 472 comprimés durant cette même période, soit une baisse de 11,77 %, note le même rapport.

Selon les investigations menées par les services concernés, 68.405 individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, en hausse de 12,91%, dont 220 étrangers, selon le même bilan qui fait état de 2012 personnes en fuite.

Les données de l’ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées, 13.094 sont des trafiquants, alors que 27.749 sont des usagers et 50 des cultivateurs de cannabis et 12.120 sont des trafiquants de substances psychotropes et 14.843 autres en sont des usagers.

S’agissant du trafic des drogues dures, il concerne 247 trafiquants et 157 usagers de cocaïne, et 85 trafiquants et 52 usagers d`héroïne.

Durant la même période, 55.049 affaires ont été traitées par les services de lutte, contre 48.971 affaires traitées à la même période de l’année 2020, soit une augmentation de 12,41%.

Sur le total de ces affaires traitées, 16.264 sont liées au trafic illicite de la drogue, 38.751 autres affaires relatives à la détention et à l’usage de drogue, et 34 affaires liées à la culture de drogues (cannabis et opium), conclut la même source.