Sonatrach dément le journal Liberté

Sonatrach dément le journal Liberté

Dans un communiqué rendu public ce dimanche, l’entreprise publique des hydrocarbures Sonatrach indique que le titre mis par le journal Liberté, inhérent à l’entretien réalisé par son journaliste avec le PDG, Toufik Hakkar est l’œuvre d’une pure imagination du média qui n’a rien à avoir avec le contenu de l’interview.

La Sonatrach considère le titre tendancieux et accompagne son communiqué par le contenu de l’interview. https://sonatrach.com/wp-content/uploads/2022/02/Interview-du-PDG-Libert%C3%A9du27-02-2022.pdf?fbclid=IwAR3WIKBx1uDBBI5yFjcwIcIyhvVSUq_k7jwKryFw_9mUOcNTDoFcS2ZMxDc

Ceci dit, le média inféodé à une vision bien avérée tentait de nuire à une relation stratégique avec le partenaire russe, sachant qu’aucun pays producteur de Gaz ne peut remplacer le gaz russe, pour des raisons techniques liées à la spécificité du gaz russe et des installations gazières chargées de la regazéification lorsqu’il s’agit du GNL, bien entendu.

Dans le même cadre, il faut noter qu’aucun pays producteur du gaz ne peut se substituer à combler la production russe? Une évidence retenue par les pays occidentaux qui ont imposé des sanctions financières contre Moscou et qui ont épargné le secteur des hydrocarbures.

PARTAGER