Pour poursuivre sa mission de désinformation: Abdou Semmar lance sa campagne de l’aumône

Pour poursuivre sa mission de désinformation: Abdou Semmar lance sa campagne de l'aumône

Le sulfureux Abdou Semmar, propriétaire du site AlgériePart.com est dans une mauvaise posture. Il n’a pas hésité à faire de l’aumône pour survivre selon l’appel lancé sur les colonnes de son site qui excelle dans la propagande mensongère et la désinformation lorsqu’il s’agit de traitement de l’actualité algérienne pour plaire à ses employeurs des officines hostiles à l’Algérie comme le Makhzen, le Mossad ou les réseaux néocoloniaux qui continuent de rêver du Paradis Perdu.

La devise du chantage , comme fonds de commerce médiatique juteux à l’égard des responsables algériens, ou des personnalités de la diaspora, le larbin se tourne vers la collecte des dons pour satisfaire ses besoins, emboîtant le pas à l’escroc Mehdi Ghani, qui réussira via le PayPal à détourner des sommes colossales destinées à soutenir des familles en Algérie.

Le même procédé est suivi par Larbi Zitout membre de l’organisation terroriste de Rachad pour renflouer les caisses de sa famille, propriétaire de biens et commerces dans plusieurs pays européens comme le Royaume Uni et la Belgique.

Abdou Semmar, est-t-il lâché par ses employeurs?

Compte tenu du recours à l’aumône, il n’est pas exclu que Abdou Semmar serait lâché par ses employeurs, faute de résultat en Algérie, ou il est banni, après les incendies criminels ayant ravagé plus wilayas du pays, commandités par l’organisation terroriste du MAK, soutenue par le Makhzen, et après la diffusion de plusieurs vidéos à travers lesquelles, il encensa le régime d’Apartheid de l’entité sioniste, et salua la normalisation des relations entre le Maroc et l’entité sioniste. Ses contacts avec les services de renseignements marocains ont été révélés à travers cette vidéo fuitée et diffusée sur les réseaux sociaux, ou Abdou Semmar s’entretenait avec un agent du Makhzen.

Profil d’un larbin néocolonisé

Il adore les projecteurs de l’indignation et ne rate aucune opportunité même douloureuse pour cracher sur les siens pour plaire à ses maîtres.

Il s’agit du fugitif Abdou Semmar qui vient de relancer sa campagne de médisance et de dénigrement contre les personnalités algériennes ,avec comme point de fixation sur le PDG de la Sonatrach Toufik Hakkar. Pour ce journaliste postiche, de bas niveau, mis sur la rampe grâce à l’argent d’El Isaba, allusion à Mahieddine Tahkout, qui n’avait pas tardé à le sucrer après quelques articles diffusés sous la bannière du chantage. Un procédé utilisé également avec l’ancien et  » généreux » PDG de la Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, qui offrit selon certaines sources la coquette somme de 500 mille euros, pour permettre au soudoyé de présenter aux algériens l’affaire de l’achat de la raffinerie italienne Augusta, comme une bonne affaire, qui s’avère quelques mois plus tard une escroquerie, à l’origine de la condamnation d’Ould Kaddour, emprisonné actuellement après avoir été extradé des Émirats Arabes Unis EAU.

La collecte des dons après la Treezors

Pour ceux qui ignorent le profil d’Abdou Semmar qui à l’instar de son ancien partenaire Hichem Abboud, s’était engraissé avec l’argent volé d’El Isaba , avait déjà opté pour cette pratique d’appels aux dons et aux financements pour renflouer ses poches

Il y a plusieurs mois  sa banque , Treezors ( banque en ligne ) ,aurait clôturé ses comptes après avoir été informée de ses déconvenues avec la justice algérienne , et, de l’enquête en cours pour blanchiment d’argent et évasion fiscale qui touchait  également la chaîne Amel TV, lancée avec Hichem Abboud.

Cette affaire de collecte des dons serait à l’origine du clash entre Abdou Semmar et Hichem Abboud . Le clash entre les deux individus avait été étalé en direct sur la scène de Amal- TV lors d’une émission .
Selon certaines sources , le différend a eu lieu suite à l’affaire de l’enregistrement de la communication de Mahieddine Tahkout avec Abdou Semmar diffusé sur une vidéo où il était question de gros sous ? Et, que Hichem Aboud n’aurait pas avalé . Un désaccord qui a provoqué le clash entre les deux individus .
Dans une vidéo diffusée durant cette période , la voix plombée , Hichem Abboud lance une véritable diatribe contre lui et, se décharge de toute responsabilité quant à ce scandale qui a fait grand bruit en Algérie .
Lors de cette même diffusion , le fugitif Abboud , annonce non sans amertume la fermeture de Amel TV dont la raison évoquée de cette interruption reste vague .

 Liens avec le MAK

Abdou Semmar serait lié à des activistes de l’organisation terroriste du MAK . Il percevait  même de l’argent des maîtres -chanteurs du MAK – ANAVAD .  .
D’ailleurs, c’est à travers l’organisation terroriste du MAK et ses lieutenants dont le maître-chanteur Ferhat M’henni que Abdou Semmar ait établi des contacts avec des organisations sionistes , telles les Sionistes Chrétiens , financées par l’ancien président américain Donald Trump, ou encore l’islamophobe ,Guy Meliere , rédacteur en chef du site sioniste DREUZ.INFO .
Grosso modo, Abdou Semmar ne change pas son modus operandi. Depuis son grenier à Paris il continue à s’encroûter pour récolter à gauche et à droite des balivernes.

Il demeure un colporteur, et un propagateur propagandiste qui fait du porte à porte pour récolter des brins d’informations , de la manière d’une termite qui vit des bois .

.