Seif-Eddine Amara : la moyenne pondérée au Bac vise à rapprocher le bachelier de ses choix et limiter les échecs à l’université

Seif-Eddine Amara : la moyenne pondérée au Bac vise à rapprocher le bachelier de ses choix et limiter les échecs à l’université

C’est pour la deuxième année consécutive que le calcul de la note de réussite au Baccalauréat est basé sur la moyenne dite « pondérée ». En clair, il s’agit de la moyenne générale de toutes les matières obtenue à l’examen du Baccalauréat multipliée par un coefficient de deux (2), ajoutée à la moyenne des matières essentielles, le tout divisé par trois (3).

C’est ce qu’a déclaré ce matin sur les ondes de la Radio Algérienne le directeur des Enseignements du premier et second cycles au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

La circulaire portant cette reconduction a été signée par le ministre du secteur le 13 mars dernier et adressée à l’ensemble des établissements universitaires.

Le but de cette démarche, tel que l’explique M. Seif Eddine Amara, est celui de donner à l’élève plus de chance de réussite et le rapprocher au mieux de ses choix.

Amara qui s’exprimait au sein de l’émission l’invité de la rédaction de la radio chaine 3, a expliqué que « cela permet à l’élève, qui a déjà préconçu un projet d’avenir et qui sait ce qu’il veut, à mieux concentrer ses efforts, ce qui lui permet de mieux de rapprocher de ses objectifs (…) S’il veut faire informatique, il doit être bon en mathématiques ».