Mondial qatari: Cessez de donner de faux espoirs aux Algériens

Mondial qatari: Cessez de donner de faux espoirs aux Algériens

Comme il est devenu un postulat, les Algériens dans leur diversité ont au fil des années démontré leur attachement à leur équipe nationale. Un attachement que le monde entier apprécie.

L’équipe Algérienne drivée par Djamel Belmadi a donné de la joie aux Algériens durant la période d’instabilité du pays en 2019 avec les tentatives des ennemis de la nation Algérienne de détruire les acquis de la glorieuse révolution du premier novembre 1954 Cette équipe est allée damer le pion à ses adversaires en terre égyptienne, où il est rare de gagner, et revenir avec le trophée africain, 29 ans après la dernière consécration.

Les Algériens aspiraient de voir leur équipe favorite participer au mondial qatari en novembre prochain, mais le destin en a décidé autrement. Et cette équipe Algérienne est éliminée à 10 secondes du voyage pour Doha. Aujourd’hui, l’heure est d’en tirer les enseignements et les conclusions nécessaires pour pouvoir aller de l’avant. L’équipe Algérienne a raté la coupe du monde en Russie en 2018 et a remporté la CAN 2019 en Egypte

Nécessité d’apprendre les leçons du passé

Comme l’a bien exprimé l’ancien adjoint de Vahid Halilhodzic , l’un des héros de Gijon en 1982 en Espagne, Nouredine Korichi, la responsabilité de ce ratage des dernières 10 secondes, incombe aux joueurs qui manquaient de concentration. Un scénario similaire que les Algériens avaient déjà connu par la prestigieuse équipe de 1982 à l’occasion de la CAN 1982 en Libye, où les coéquipiers de Lakhdar Belloumi  ont été rejoint par les ghanéens à la dernière seconde pour être éliminés, permettant au Ghana d’aller en Finale et de remporter la Coupe d’Afrique. Un autre scénario similaire a été vécu par l’équipe drivée par Rabah Saadane, à l’occasion de la CAN 2004 en Tunisie, où les Algériens se feront bêtement éliminés par le Maroc après avoir mené jusqu’à la dernière minute de ce quart de finale. A-t-on tiré les enseignements de ces déceptions?

L’instrumentalisation des faux espoirs et du mensonges

Depuis la déception du soir de ce mardi 29 mars 2022, on assiste avec la diffusion de mensonges et de ragots par certains influenceurs à la recherche de buzz sur les réseaux sociaux et par des médias sulfureux visant à instrumentaliser les faux espoirs chez les Algériens mordus de la balle ronde.

Pour mieux éclairer l’opinion publique Algérienne sur ce sujet, Algérie54 tient à préciser que la Fédération Algérienne de Football FAF a déposé une réclamation auprès de la Commission de discipline de la FIFA, habilitée à examiner ce genre de litige lié au volet technique, comme les erreurs d’arbitrage, et le comportement du public. Le verdict sera annoncé le 21 avril prochain et les Algériens risquent d’affronter une nouvelle désillusion œuvre des charlatans qui défilent sur les plateaux des télévision et des influenceurs àla recherche de like et partage sur les réseaux sociaux. Le match Algérie-Cameroun, ne sera pas rejoué, à l’instar de ce fameux France-Eire de novembre 2009 ( la main de Thiery Henry ayant qualifié la France au mondial sud africain, ou de ce but du Portugal non validé contre la Serbie,en novembre dernier, contraignant les coéquipiers de Cristiano Ronaldo à jouer les barrages de mars dernier pour composter son ticket pour le mondial qatari.

L’Algérie indésirable au Qatar à cause de son soutien à la Palestine

Si nous avançons que le match Algérie-Cameroun ne sera pas rejoué, il en demeure que l’Algérie était victime d’un complot au sein des instances footballistiques continentale et internationale à savoir la CAF et la FIFA à cause du soutien Algérien à la cause palestinienne.

La FIFA sponsorisée par des firmes proches de l’entité sioniste, n’était pas disposée  à voir les joueurs Algériens fouler les pelouses qataries en portant l’emblème palestinien et voir en même temps ses supporters scander Palestine des martyrs. Les responsables de la FIFA ont eu l’occasion de voir les Algériens exprimer leur attachement à la cause palestinienne à en décembre dernier à l’occasion de la Coupe Arabe des Nations, remportée d’ailleurs par les poulains de Madjid Bouguerra.

Sur le registre, Algérie 54 a déjà alerté l’opinion publique Algérienne et les responsables du football Algérien sur le complot concocté contre les verts, dont le commanditaire était le président de la Fédération Royale Marocaine Fawzi Lakjaa, derrière l’idée de la réception des poulains de Djamel Belmadi au Maroc par les nations composant le groupe de l’Algérie, lors de la phase des poules. L’Algérie est sortie indemne de ce premier acte du complot, et payera la facture cher à l’occasion du second acte, faute de concentration de joueurs, et de responsables à la hauteur d’un enjeu footballistique à connotation géopolitique.

Activer la diplomatie sportive

Les responsables du sport Algérien en général et du Football en particulier sont appelés à travailler d’arrache-pied pour construire un lobbying servant les intérêts Algériens, et défendant crânement les droits de l’Algérie en plaçant des responsables algériens compétents, ayant du charisme et de l’aura, tout en se débarrassant de ces fonctionnaires carriéristes incompétents, dont la représentative est trop inférieure aux ambitions du pays et au statut de l’Algérie, Etat-pivot en Afrique et en Mer Méditerranéenne.