Hacène Kacimi : les aveux des terroristes arrêtés confirment les décisions du Haut Conseil de sécurité

Hacène Kacimi : les aveux des terroristes arrêtés confirment les décisions du Haut Conseil de sécurité

« Les aveux des terroristes arrêtés récemment par les forces de l’armée populaire nationale (ANP) confirment les décisions du Haut Conseil de sécurité au sujet des organisations terroristes qui œuvrent en complicité avec des parties étrangères à déstabiliser l’Algérie ». C’est ce qu’a déclaré, ce lundi, le politologue et spécialiste des questions sécuritaires, Hacène Kacimi pour qui ces nouvelles preuves discréditent définitivement les théories complotistes du « qui tue qui ». 

S’exprimant dans l’émission l’Invité de la rédaction de la radio Chaine 3, M. Kacimi affirme que « ces aveux ont formellement impliqué l’organisation Rachad pour ses relations organiques avec les terroristes. Et cela ne fait que renforcer la position des autorités aux sujets de ces groupes qui tentent par tous les moyens, mais en vain, de créer le désordre et le chaos ».

Le politologue qui salue la mobilisation des services de sécurité, estime que l’apparition de ces « groupes résiduels » traduit une volonté manifeste de réactiver certaines cellules dormantes afin de faire croire à l’opinion internationale que l’Algérie est un pays instable.

« Bien sûr, le but c’est d’essayer de remettre l’Algérie à la case de départ. Heureusement que les services de l’Armée populaire nationale sont intervenus avec beaucoup de fermeté pour détruire ces cellules qui essayent de se remettre sur le terrain », explique M. Kacimi en recommandant plus de vigilance, notamment dans ce contexte d’instabilité internationale et régionale et évoque une tentative d’Ukranisation du Maghreb.

Selon M. Kacimi, la stabilité de l’Algérie telle que attestée par plusieurs Instituts de recherche dérange. Mais cela, insiste-t-il, ne doit en rien affecter la marche du pays vers un développement réel. « L’Algérie est un pays qui est entrain de mettre en valeur des atouts très importants et croyez moi que si on met en place toutes les réformes structurelles sur le plan économique et qu’on lance tous les mégaprojets stratégiques, l’Algérie sera, dans quelques années un pays fort et puissant », assure l’invité de la Chaine 3.