Approvisionnement du Maroc via le GME: Madrid cède face aux pressions d’Alger

Approvisionnement du Maroc via le GME: Madrid cède aux pressions d'Alger

Pour éviter la rupture de l’approvisionnement en gaz algérien, le gouvernement espagnol dirigé par Pedro Sanchez a exhorté l’entreprise espagnole d’hydrocarbures ENAGAS, à mettre en place un système de traçabilité pour définir l’origine du gaz revendu au Maroc.

Une mesure indispensable aux exigences du gouvernement algérien insistant sur la nécessité d’éviter tout approvisionnement en gaz algérien à un tierce client, allusion faite au Maroc. La menace algérienne intervenait au lendemain de l’annonce par la ministre espagnole de la transition écologique Teresa Ribeira  d’utiliser le gazoduc Maghreb-Europe (GME) en flux inverse pour approvisionner le Maroc.

Les responsables espagnols tentent depuis quelques jours de rassurer les autorités algériennes, en optant pour un nouveau procédé, selon El-Periodico de la Energia, qui rapporte l’information.