Jacob Cohen: l’entité sioniste s’arroge un droit de vie ou de mort sur le peuple palestinien

Jacob Cohen: l'entité sioniste s’arroge un droit de vie ou de mort sur le peuple palestinien

Réagissant à l’assassinat prémédité de la journaliste palestinienne Shirin Abou Akleh, perpétré ce mercredi par l’armée israélienne à Jenine, a suscité une large indignation et aussi une timidité de certaines ONG comme Reporters Sans Frontières RSF lorsqu’il s’agit de condamner les crimes de l’armée de l’occupation israélienne comme ce fut le cas il y a plus d’une vingtaine d’années avec le journaliste français Jacques-Marie Bourget, cible d’un sniper du Tsahal lors de sa couverture du siège imposé au  président  de l’Autorité Palestinienne  le martyr Yasser Arafat.

Il n’a jamais été question de contraindre Israël à respecter le droit international

Contacté par Algérie54, le journaliste français et auteur de « Printemps des Sayanims » indique qu’après l’assassinat de la journaliste palestinienne d’Al Jazeera Chirine Abou Akla, on assiste à une mise en scène parfaitement rodée. Les indignations pleuvent de partout. Les organisations internationales réclament une enquête indépendante. Ce que le ministre sioniste de la Défense a annoncé très vite (on imagine déjà l’arnaque). L’Union européenne fait son indignée, imitée par tous les gouvernements qui comptent. ARTE ouvre son journal avec cette terrible information. Tout ce beau monde semble oublier que le régime sioniste bénéficie d’un chèque en blanc pour mener la politique répressive que l’on connaît. Il n’a jamais été question de contraindre Israël à respecter le droit international et autres résolutions. L’hypocrisie des nations occidentales est à vomir. D’un côté la Russie qui envahit l’Ukraine avec tout de même quelques bonnes raisons et qui réclame des négociations pour arrêter le conflit, et qui subit les mesures de sanctions les plus drastiques propres à anéantir un peuple. De l’autre un Israël conquérant, arrogant, méprisant, s’arrogeant un droit de vie ou de mort sur le peuple palestinien ou ce qu’il en reste, rejetant toute solution pacifique et annexant et judaïsant les territoires arabes conquis en toute impunité. Il serait temps qu’un front du refus constitué par les sociétés civiles arabes, allié avec des forces progressistes mondiales, lance une compagne mondiale pour raconter la genèse du sionisme, idéologie fondamentalement raciste et guerrière, son impossibilité de s’insérer pacifiquement dans cette région, l’arnaque des accords d’Oslo et de tous autres accords avec ce régime, et mener le seul combat qui vaille, le combat pour une Palestine unie et égale pour tous.

Indignation 

Pour sa part, le journaliste palestinien exilé au Royaume Uni, Abdelbari Atouane fustige la timidité des médias occidentaux , évitant de condamner l’entité sioniste.

Réagissant à l’assassinat prémédité de Shirin  Abou Akleh par l’entité sioniste, le journaliste libanais Sami Kleib estime que la balle qui avait atteint la tête de Shirin Abou Akleh, constitue une honte pour la conscience internationale et une médaille d’honneur dans le cercueil de l’icône des correspondants de presse. Un avis partagé par l’ensemble des journalistes palestiniens, ciblés quotidiennement par l’occupant sioniste pour la simple raison d’être des combattants de la liberté d’un peuple, qui vit sous le joug de la colonisation depuis 74 ans

La réaction honteuse de RSF

L’ONG , Reporters Sans Frontières, récompensée en mai 2019 par le Nobel sioniste Dan David, a attendu plusieurs heures pour réagir timidement, sans pour autant condamner le Tsahal auteur de l’assassinat prémédité de la journaliste palestinienne.

« RSF dénonce cette infraction grave aux Conventions de Genève et à la résolution 2222 du Conseil de sécurité des Nations unies sur la protection des journalistes et exige dans les plus brefs délais une enquête internationale indépendante. », indique l’ONG, évitant d’évoquer l’assassinat prémédité, préférant le terme infraction pour ne pas froisser les organisateurs du prix Dan David. D’ailleurs, cette sortie est loin d’être une surprise, et ce n’est pas Jacques-Marie Bourget ou Maxime Vivas qui vont nous démentir

L’armée de l’occupant mise à nue par les vidéos filmées de l’assassinat

https://www.facebook.com/messenger_media/?thread_id=100011477295152&attachment_id=334407048831748&message_id=mid.%24cAAAAANrboqOG5gMiAmAtLj1vsqQO

Les images envoyées par un citoyen palestinien, présent sur la scène de l’assassinat, nous parlent mieux, même les civils ont eu du mal à retirer son corps !!!

« De plus ils ont bien visé sa tête pour bien la reconnaître !!! » dira un témoin, ajoutant que  la fin du régime d’Apartheid de l’entité sioniste est de plus en plus proche.