La présidence palestinienne et le Hamas mettent en garde contre l’autorisation de la «Marche des drapeaux» à El-Qods

La présidence palestinienne et le Hamas mettent en garde contre l'autorisation de la «Marche des drapeaux» à El-Qods

La présidence palestinienne, de même que le chef du mouvement de résistance palestinien, Ismaïl Haniyeh, ont mis en garde l’entité sioniste contre l’autorisation de la «Marche des drapeaux» dans la ville sainte d’El-Qods occupée, prévue le 29 mai courant.

La présidence palestinienne a également condamné la décision du tribunal des autorités de l’occupation sioniste d’autoriser aux colons juifs à effectuer des rituels talmudiques dans les esplanades de la mosquée Al-Aqsa.

«La décision du tribunal d’occupation d’autoriser aux colons à effectuer des rituels talmudiques dans les esplanades de la mosquée Al-Aqsa constitue une violation grave de la situation historique du Haram Al-Sharif  et un mépris flagrant du droit international et des résolutions de la légitimité internationale», a écrit la présidence palestinienne dans un communiqué de presse publié dimanche soir par l’agence de presse Wafa.

La présidence palestinienne a en outre appelé le peuple palestinien à «faire face à ces agressions», réaffirmant que la ville d’El-Qods «restera la capitale éternelle de l’Etat de Palestine».

De son côté, Ismaïl Haniyeh, a affirmé que qu’il emploierait «tous les moyens pour y faire face», rapportent des médias. «Je veux clairement mettre en garde l’ennemi contre ces crimes et ces marches. Le peuple palestinien, mené par la résistance – en particulier ceux de Cisjordanie et de la ville d’El-Qods – ne permettra pas que ces bêtises juives et talmudiques restent impunies», a déclaré Haniyeh.

Il a aussi dénoncé des «appels à faire irruption dans la mosquée Al-Aqsa». «Je mets en garde l’ennemi contre la perpétration de tels crimes», a-t-il encore dit. «Nous y ferons face par tous les moyens et nous ne permettrons jamais que la mosquée Al-Aqsa soit violée».

Ismaïl Haniyeh s’exprimait dimanche par vidéo devant une foule dans la bande de Ghaza, à l’occasion du premier anniversaire de la dernière agression sioniste à Ghaza, déclenchée après de fortes tensions entre Palestiniens et forces d’occupation sionistes sur l’esplanade des Mosquées.

Mercredi dernier, les autorités de l’occupation sioniste ont annoncé que le cortège de la «Marche des drapeaux» passera par la porte de Damas à El-Qods-Est malgré les tensions actuelles dans la ville sainte. Cette annoncé a été vivement critiquée, notamment par les Palestiniens qui ont dénonce cette énième provocation qui «menace gravement toute la région».