Mustapha Zikara : vers la mise en place d’un guichet dédié aux grands investissements et aux IDE

Mustapha Zikara : vers la mise en place d’un guichet dédié aux grands investissements et aux IDE

Un guichet dédié spécialement aux grands projets, ainsi qu’aux Investissements directs étrangers (IDE), sera bientôt ouvert, annonce, ce mercredi matin, Mustapha Zikara, Directeur général de l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI).  

« Les grands investissements nécessitent un travail complémentaire de suivi et d’accompagnement. Suivant les orientations du président de la République, nous avons mis un projet de guichet dédié spécialement aux grands investissements ainsi qu’aux investissements étrangers », déclare M. Zikara lors de son passage dans l’émission l’Invité de la rédaction de la radio Chaine 3.

Selon M. Zikara, le guichet en question et contrairement au guichet classique « enregistrera une large représentation des administrations, notamment celles chargées de l’attribution du foncier et du permis de construire. »

Autre mission attendue du guichet, poursuit M. Zikara, c’est « l’accompagnement des investisseurs depuis la création de leur société, jusqu’à la fin de la période des exonérations. »

Les textes d’application fin prêts

Le Directeur général de l’ANDI annonce, par ailleurs, que les textes d’application qui fixent les missions de ce guichet national sont, d’ores et déjà, fin prêts. « Le ministre a annoncé clairement que les textes étaient fin prêts, qu’il les avait transmis à la chefferie du gouvernement. Nous attendons maintenant d’éventuelles réunions au niveau du secrétariat général du gouvernement, pour examiner les textes proposés », détaille-t-il.

Selon les prévisions de M. Zikara, les textes d’application seront publiés avec le code de l’investissement avant la fin du mois en cours.

Le projet de loi sur l’investissement : de multiples avantages

Revenant sur les changements contenus dans le nouveau Code de l’investissement, l’invité de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne énumère ses nombreux avantages. Le premier objectif de ce nouveau code est d’assurer une stabilité juridique, fait-il savoir. « Le cadre juridique régissant l’investissement a connu plusieurs perturbations, d’où l’orientation directe du Président Tebboune de figer le dispositif de loi pendant une dizaine d’années. »

Autre nouveauté, le système des zones géographiques a également été révisé. « En plus des zones géographiques classiques à savoir le Sud, le Grand Sud et les Hauts-Plateaux, le projet de loi sur l’investissement a ajouté deux nouveaux concepts, notamment les localités dont le développement nécessite un accompagnement particulier de l’état, et les localités disposant de potentialités en ressources naturelles à valoriser. »

Pour mieux orienter les investissements, trois régimes ont été définis par le même code. Il s’agit d’« un régime des secteurs prioritaires, un régime des zones géographiques, et celui des investissements structurants. », précise-t-il en expliquant que c’est en fonction de ces mécanismes que les avantages fiscaux et parafiscaux seront accordés.