Il s’est attaqué aux pays Non-Alignés: Macron perd le Sud

Il s'est attaqué aux pays Non-Alignés: Macron perd le Sud

A l’occasion de son allocution devant l’assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, le président français est passé à côté, en s’attaquant à la neutralité des Pays Non-Alignés dans le conflit ukrainien.

« Ceux qui se taisent aujourd’hui servent, malgré eux ou secrètement avec une certaine complicité, la cause d’un nouvel ordre mondial » dira Emmanuel Macron, accusant les pays Non-Alignés de ne pas défendre la paix dans le monde.

Il est clair qu’Emmanuel Macron ne veut nullement se débarrasser du statut de girouette, malgré la gifle des sous-marins australiens. Pire encore, il se positionne pour un amnésique des guerres d’agression menée par son pays contre des pays souverains et qui ne constituaient aucune menace pour la France. Macron devrait éclairer l’opinion internationale sur la guerre menée par la France en Libye et la Syrie, avec le résultat que l’on sait la destruction de deux pays souverains et membres de l’ONU. Si Ursula Von Der Leyen exige la traduction du président russe Vladimir Poutine, qu’en est-t-il pour l’ancien président français Nicolas Sarkozy, principal commanditaire de l’assassinat du leader libyen Mouammar El Gueddafi, pour étouffer l’affaire du financement de sa campagne présidentielle de 2007.

En défenseur de la paix, Macron est appelé à écouter  les Peuples du Niger, Burkina Faso et Tchad, revendiquant le retrait de l’armée française de leurs territoires.

Accusé la Chine, la Russie et la Turquie de téléguider des réseaux « en sous-main » pour répandre une propagande anti-française en Afrique, n’est pas la bonne réponse ou l’argument convaincant aux sentiments d’hostilité des africains à l’égard des français responsables des malheurs des peuples anciennement colonisés.  L’Afrique n’a pas besoin de la manipulation des Chinois et des Russes « pour ressentir le désarroi et la misère que la Françafrique fait subir à ces pays à l’ombre des indépendances truquées .

Aujourd’hui, Macron justifie à juste mesure le qualificatif des ukrainiens à son sujet, son allocution devant l’assemblée générale de l’ONU témoigne un président errant qui surfe sur tout et rien. En employant les termes d’hégémonie et d’impérialisme, à l’égard de la Russie et son opération militaire en Ukraine, Macron se caricature comme un Chef d’Etat qui perd le nord. Les Algériens en savent quelques choses au sujet de la macronie.

PARTAGER