Français masochistes

Français masochistes
Par Djeha
Travaillés au corps par des médias atlantistes voués à la destruction du régime poutinien, et cela sans aucun autre son de cloche leur permettant d’être objectivement informés et de peser le pour et le contre, comme il se doit dans une authentique démocratie où règne la liberté d’expression et la confrontation des opinions, les Français
1.- sont, d’un côté, « favorables aux sanctions économiques contre la Russie » à plus des deux tiers.
2.- d’un autre côté, sont inquiets de ce que ces sanctions entraînent des conséquences contraires à leurs intérêts.
Ils harmoniseront sans doute de manière plus cohérente leurs positions lorsqu’ils se rendront compte dans leur vie quotidienne de ce que représente « la peau de Poutine quoi qu’il en coûte ». Pour le moment leurs dirigeants comblent par l’endettement en leur nom la différence entre la décision et ses conséquences.
La BCE, oubliant ses missions fondatrices, monétise les dettes à tout va, augmente ses taux et ne se préoccupe plus d’un euro qui coule sur les marchés de change accroissant la facture des importations européennes. Le commerce extérieur européen bascule dans le vide et le déficit extérieur français bat record sur record.
Une limite est visible à l’horizon et s’approche à grande vitesse. Les épargnants allemands se grattent, les industriels teutons grognent et les Français seront obligés de passer à la caisse pour régler la facture.
Dame! Ils avaient une énergie pas chère et sécurisée sur des décennies. Un marché extérieur eurasiatique florissant. Des excédents à ne pas savoir où les placer…
Et voilà que toute la machine est cassée pour une durée indéterminée.
Parce que l’Amérique veut otaniser toute l’Europe et surtout remettre de l’ordre dans un empire où les vassaux prennent leurs aises. A la niche!!
L’hiver (ou le début du printemps) s’annonce caniculaire.
Sans compter les évolutions imprévisibles d’un conflit militaire à plusieurs bandes.
A ce moment-là, il vaut mieux ne plus s’appeler Macron…
PARTAGER