Brahim Merad au Forum de la Radio : le wali est le seul premier représentant de l’Etat au niveau local

Brahim Merad au Forum de la Radio : le wali est le seul premier représentant de l'Etat au niveau local

Se donner tous les moyens pour un impact positif concret et efficace sur la vie quotidienne du citoyen, cela est désormais impérativement le cheval de bataille de tous les walis. Un corps sur lequel reposent tous les efforts des plus hautes autorités du pays.

Une nouvelle vision du rôle et des prérogatives octroyées au wali sont accompagnés par cette notion de l’intelligence territoriale où le premier responsable de la wilaya n’est plus simplement un administrateur et représentant de l’Etat au niveau local, mais bien un véritable manager appelé à rentabiliser économiquement le territoire qu’il gouverne pour le compte de l’Etat, produire des richesses et créer des emplois au profit de ses concitoyens.

C’est ce qu’a expliqué, ce lundi, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, M. Brahim Merad, invité de l’émission de la chaine Une de la Radio Algérienne, Le Forum de la Radio.

Des déclarations faites au lendemain de la Rencontre Gouvernement-Walis  et quelques jours après un mouvement opéré par le président de la République au sein de ce corps. Ceci après aussi l’annonce, hier, par le premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, que le gouvernement vient de mettre les dernières retouches au statut particulier des walis. Une première depuis l’indépendance.

Tel que expliqué par le ministre de l’Intérieur, « le wali sera désormais l’unique premier responsable représentant l’Etat au niveau de la wilaya. Tous les autres responsables ne seront là que pour lui apporter du soutien ». En clair, ils seront ses subordonnés au service du bien-être du citoyen, tout en travaillant en coordination avec lui dans un même objectif.

Libéré des lourdeurs administratives, protégé par la loi à travers le Statut particulier du wali, ce dernier dispose ainsi de toutes les prérogatives pour opérer sereinement les changements nécessaires pour un décollage économique. Il est en revanche lié à l’Etat par un contrat de performance où il est question de l’obligation de résultats.

Attractivité des territoires et sécurité alimentaire 
M. Merad fait remarquer que « le pays, à travers ses vastes territoires, regorge de richesses sous toutes les formes » et que cela doit obligatoirement se traduire sur la vie des citoyens à travers leur exploitation rationnelle.

Il précise que le wali est à même de connaître parfaitement les potentialités des territoires et en promouvoir l’attractivité à travers les facilités à l’investissement. D’où toute l’importance de la grande opération du recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) que connaît le pays depuis hier. «Il nous faut connaitre toutes les potentialités au niveau local », a souligné le ministre, dans le but de tendre progressivement vers une sécurité alimentaire, devenue un enjeu stratégique majeure, notamment dans l’environnement géostratégique actuel.

Le ministre de l’Intérieur a en outre annoncé le lancement dans les tout prochains jours une campagne de nettoyage dans toutes les communes sur le territoire national.