Mohamed Tahar Heouine : l’Algérie ambitionne d’être leader dans le marché mondial des engrais

Mohamed Tahar Heouine : l’Algérie ambitionne d’être leader dans le marché mondial des engrais

L’Algérie, acteur principal dans le marché mondial des engrais. C’est l’ambition des autorités publiques et des entreprises nationales. « Nous prévoyons le lancement d’un méga projet d’extraction et de transformation de 10 millions de tonnes de phosphate et de 1,2 milliards de m3 de gaz, pour produire 6 millions de tonnes d’engrais et de produits finis. Bien sûr avec un partenaire chinois », annonce Mohamed Tahar Heouine PDG du Groupe Asmidal.

Le projet en question, est composé, selon M. Heouine, du Groupe Asmidal, avec 37% du capital, le Groupe Manajim El Djazair avec 19%, et le partenaire chinois avec 44% du capital. Le responsable, qui était reçu, ce mercredi matin, dans l’Invité de la Rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, précise que le projet sera lancé « avec un capex de 7 milliards de dollars en septembre 2023. »

« Ce projet est important même en ce qui concerne l’emploi. En phase de construction, il impliquera 12 milles emplois, en phase d’exploitation, 6 mille directs et 24 milles emplois indirects », assure le PDG d’Asmidal, en soulignant que ce projet va placer l’Algérie en position de leader dans le marché mondial des engrais.

Autre projet du Groupe Asmidal, poursuit l’Invité de la Radio Algérienne, la transformation de 700 milles tonnes de phosphates traité, « pour avoir toute une gamme de produits, comme le phosphate alimentaire destiné à l’alimentation du bétail et volaille, ainsi que d’autres produits chimiques. »

Revenant sur notre potentiel en matière d’engrais, M. Heouine précise que « l’Algérie est un grand producteur de l’UREE 46 qui est un produit destiné à la céréaliculture. Elle en produit 3 millions de tonnes par an », notant que la consommant nationale est de 150 et 200 milles tonnes. « Nous arrivons à satisfaire le marché national et une grande partie et destinée à l’export. »