Sommet arabe d’Alger: les diatribes de France24

Sommet arabe d'Alger: les diatribes de France24

La porte-voix médiatique  du Quai d’Orsay France24 ne rate aucun évènement pour s’attaquer à l’Algérie. Cette fois-ci, il ne s’agit pas des questions internes à l’Algérie, mais au sujet du Sommet arabe prévu à Alger, les 1 et 2 novembre, dont la symbolique remue les plaies de la défaite de l’Establishment français et es alliés sionistes.
Par la voix de certains larbins de la propagande franco-maroco-sioniste( FMI), le Sommet arabe d’Alger, fut l’objet des critiques les plus virulentes allant jusqu’à spéculer sur ses résultats, alors que sa tenue est déjà une victoire, dans la mesure ou la question palestinienne, longtemps reléguée au second plan et intérêt au profit des crises nées au lendemain de ce qui a été appelé « printemps arabe », revient au devant de la scène internationale, permettant au passage de réunifier les rangs arabes autour de cette cause sacrée, via une action arabe commune et une feuille de route pour aller clamer haut et fort le droit du Peuple Palestinien à édifier un Etat souverain sur ses terres spoliées par l’occupant sioniste, au niveau de toutes les instances internationales. La tenue du Sommet d’Alger, qui compte relancer le plan de paix arabe adopté lors du Sommet arabe de Beyrouth en 2002, suite à l’initiative saoudienne du Roi Abdallah, mettra ceux qui se bousculent pour normaliser avec l’entité sioniste devant leurs responsabilités historiques et leurs Peuples Arabes attachés à la Palestine et aux lieux saints d’Al Qods. Cela dérange évidemment France24, une voix du néocolonialisme et du sionisme, chassée d’ailleurs du Mali pour ses reportages mensonges et son implication dans le soutien à la propagande terroriste.
En conclusion, il faut noter, que l’Algérie a déjà réussi son pari de réunifier les rangs des palestiniens, à l’occasion du dialogue inter-palestinien tenu à Alger, les 12 et 13 octobre, couronné par la déclaration d’Alger et qui devrait constituer un pas non-négligeable pour élaborer un consensus arabe autour de la question sacrée de la Palestine loin du diktat sioniste.

 

PARTAGER