Nasser Bourita, la girouette du Likoud de Benjamin Netanyahou

Nasser Bourita, la girouette du Likoud de Benjamin Netanyahou

Les  » clowneries » du Chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, à l’occasion de la tenue du Conseil des ministres, précédant le Sommet arabe d’Alger, s’inscrivent dans le cadre des dernières cartes du plan de saborder le rendez-vous, crucial pour le devenir de la cause palestinienne en particulier, et de la solidarité arabe en général.

Pour mieux mettre en exergue, l’ubuesque Bourita, il est important de souligner, que sa mauvaise pièce théâtrale était destiné à plaire à son employeur l’entité sioniste, en particulier le parti du Likoud de Benjamin Netanyahou, qui s’apprête à reprendre le pouvoir à Tel-Aviv à l’occasion des législatives israéliennes qui coïncident avec la tenue du Sommet arabe d’Alger qui consacre la primauté à la cause palestinienne.

Nasser Bourita est convaincu que le tandem Bennett- Lapid était favorable au plan de paix de deux Etats, et la signature d’un accord avec le Liban sur le bornage des frontières maritimes pour l’exploitation des gisements gaziers offschore. Nasser Bourita est convaincu que le Maroc a tout perdu de la normalisation avec l’entité signé en décembre 2020, suite au tweet du président américain sortant Donald Trump, et Yair Lapid n’était pas prêt à reconnaître la « marocanité » du Sahara Occidental.

Nasser Bourita, désigné par le sioniste et super conseiller du Roi André Azoulay, véritable tenant du pouvoir à Rabat, pour représenter son pays au Sommet d’Alger, à la place de Mohamed VI dont les jours de son trône, sont comptés, le prince héritier Hassan III, ou le prince Moulay Rachid , est venu à Alger, pour présenter ses nobles et lettres d’allégeance à Benjamin Netanyahou favorable à la colonisation tout azimut des territoires palestiniens.

Aujourd’hui, Nasser Bourita est devenu, l’agent numéro 1 du Mossad qui a fait du Makhzen une succursale pour la mise en œuvre de ses plans expansionnistes et de domination. Sa puissance au sein de régime du Makhzen est confirmée par la non-exécution de la convocation et du rappel depuis un mois, de son proche ami Omar Hilale, représentant permanent du Maroc à l’ONU, par le gouvernement marocain.

Aujourd’hui, il est clair que le Maroc est fragilisé au sein du concert de la nation arabe, notamment le Comité d’Al Qods que préside le « Commandeur des croyants »  pour défendre la cause palestinienne, après avoir normalisé avec l’ennemi sioniste .

Et Nasser Bourita a eu les faveurs pour jouer le rôle du fer de lance de l’entité sioniste, en particulier la girouette du Likoud et de Benjamin Netanyahou, principal acteur des accords d’Abraham, sous l’ère de l’ancien président américain Donald Trump. Aujourd’hui, « l’euphorie » de la normalisation avec l’entité sioniste est en nette déperdition, dans le sillage du conflit ukrainien et les indicateurs géopolitiques de la naissance d’un nouvel ordre mondial, mettant fin à l’hégémonie américano-sioniste. Il est clair qu’aujourd’hui, que les « atlantistes » de l’Etat hébreu ont perdu la confiance de la Russie. L’oligarchie russe ou la 5ème colonne qui soutenait l’entité sioniste en Russie est en déclin, après qu’elles s’était positionnée en faveur de Zelensky, le pion de Biden utilisé dans le va-t-en guerre contre Moscou. Nasser Bourita devient par voie de conséquence, la girouette la mieux indiquée pour exécuter les plans sionistes et du Likoud de Benjamin Netanyahou au sein des instances de la ligue arabe.

D’ailleurs, ce n’est pas un pur hasard si le chef de la diplomatie marocaine ait diffusé la Fakenews de l’existence de combattants du mouvement de la résistance libanais le Hizboallah, dans les territoires sahraouis libérés, ou de la présence militaire iranienne dans cette région, à l’origine de la rupture des relations diplomatiques entre Rabat et Téhéran en 2018. Nasser Bourita, soutenu par les médias inféodés à la propagande du Makhzen et du Mossad, avait relancé la même Fake news, à l’occasion de la tenue du Sommet arabe d’Alger pour le torpiller et le détourner de son menu consacrée à la cause sacrée de la Palestine.