Les étrangers victimes d’un cynisme xénophobe institutionnalisé

Par Djeha

Le mythe du pillage des caisses sociales par les étrangers.

Contrairement à ce qu’affirment les partis xénophobes à quelque bord qu’ils appartiennent. De nombreux français de condition modeste ne bénéficient pas de leurs droits. Mais c’est encore plus vrai pour les étrangers non européens.

La raison: Méconnaissance des droits, non maîtrise de la langue et des procédures numérisées imposées à des populations, pas seulement étrangères, qui ne sont pas équipées ou pas initiées techniquement et culturellement pour les utiliser.

Cynisme.

La complexité des démarches est précisément faite et étudiée pour décourager les ayant droit.

Le ministère de l’économie calcule et intègre ces non recours dans son budget comme si de rien n’était, un peu comme les compagnie aériennes qui programment délibérément le surbooking de leurs vols.

L’article de franceinfo ci-dessous joint ignore délibérément de faire référence aux usagers étrangers ou d’origine étrangère.

En vérité, les gouvernants administrent leurs inconséquences de manière sciemment assumées.

1.- Réduire la pression fiscale sur les riches qui les ont portés et les maintiennent logiquement au pouvoir.

2.- Facilitent la désindustrialisation et la décroissance de leur économie pour mieux en maîtriser les pressions sociales et politiques.

3.- Organiser et entretenir l’ignorance des droits des plus démunis pour qu’ils ne constatent pas la contradiction entre les discours, les pétitions et les faits.

On ne supposera pas que la chaîne a reçu instruction de ne pas encourager « l’aspirateur à étrangers » dans une France coincée entre ses « valeurs humanistes universelles » et ses comptes d’apothicaire.

https://www.francetvinfo.fr/economie/menages/allocations-familiales/enquete-aides-sociales-ces-milliards-deuros-que-les-francais-ne-reclament-pas_5429830.html

PARTAGER