Mondial qatari 2022: Les fédérations en soutien aux LGBT, cèdent face à la détermination du Qatar

Mondial qatari 2022: Les fédérations en soutien aux LGBT, cèdent face à la détermination du Qatar
Le Qatar, pays hôte du mondial 2022 au même titre que la FIFA gagnent leur bras de fer contre les fédérations dont les capitaines étaient déterminés à porter le brassard de « One Love ».
 Ce lundi 21 novembre, dans un communiqué, sept fédérations ont annoncé qu’elle renonçaient à porter le brassard « One Love », censé promouvoir au Qatar la diversité et l’inclusion. L’instance avait notamment menacé de sanctions sportives, dont notamment un carton jaune pour le capitaine de l’équipe. .
« La FIFA a été très claire, elle imposera des sanctions sportives si nos capitaines portent les brassards sur le terrain. En tant que fédérations nationales, nous ne pouvons pas demander à nos joueurs de risquer des sanctions sportives, y compris des cartons jaunes » confirme le communiqué des sept fédérations, qui comprend notamment l’Angleterre, la Belgique, la Suisse ou encore l’Allemagne. Le Qatar réussit suite à ce rebondissement à damer le pion à l’hégémonie de certains pays occidentaux qui n’avaient pas hésité à utiliser la carte des droits de l’homme des travailleurs étrangers, pour faire « chanter » Doha sur la question d’approvisionnement en gaz pour faire face un hiver qui s’annonce rude, après la mise en œuvre des sanctions contre la Russie. Ce lundi, la propagande occidentale devrait se consoler avec l’attitude de certains joueurs iraniens qui avaient refusé de chanter, l’hymne national de leur pays. A propos, Karim Benzema ne chantait pas non plus La Marseillaise!
PARTAGER