Céréaliculture : le ministère de l’Agriculture met le cap sur le sud pour garantir l’autosuffisance

Céréaliculture : le ministère de l’Agriculture met le cap sur le sud pour garantir l'autosuffisance

Des commissions pour encadrer les opérations labours-semailles seront dépêchées dans toutes les wilayas à l’objet de garantir le rendement de la filière des céréales tous types confondus. Selon le ministre de l’Agriculture, Abdelhafid Henni, il s’agit d’orienter la céréaliculture vers des cultures plus importantes de blé tendre notamment au niveau des wilayas du sud.

« Nous sommes d’accord pour faire ce type de culture à la base d’un cahier des charges, comprenant des orientations du système de production stratégique », a indiqué M. Henni, à la Radio Chaine 3 en marge du 48e anniversaire de la création de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), précisant que ces orientations « ciblent les céréales, le maïs et tous ce qui est implantations fourragères tout en se tournant vers les plantes oléagineuses dont la culture de tournesol en particulier ».

S’agissant de la régularisation du marché des viandes rouges, il y a également, selon le ministre, la mise en place de procédures strictes afin de régler définitivement  le marché et procéder au recensement des cheptels ovins et bovins et régler enfin le problème du contrôle vétérinaire dans les wilayas du sud.

« Nous voulons que la filière soit absolument organisée par le recensement, l’identification et l’intégration dans ce triangle de l’aliment à hauteur fixée à 2600 DA/quintal et de continuer dans une démarche coordonnée avec des objectifs précis », a fait savoir le ministre.

M. Henni affirme que les agriculteurs qui intègrent cette formule triangulaire, avec des objectifs précis, bénéficieront du soutien de l’Etat. Ceux qui restent, cependant, en parallèle doivent assumer leurs responsabilités », a-t-il averti.

Rappelant les efforts consentis en matière de soutien, d’encadrement et d’encouragement pour doubler la production agricole, le ministre a salué la collaboration entre son département et l’UNPA (Union nationale des paysans algériens) pour améliorer les résultats de la filière notamment dans les domaines stratégiques afin de réduire l’importation et atteindre l’autosuffisance sur le moyen terme.

PARTAGER