Réplique à un œuf pourri de la propagande marocaine

Réplique à un œuf pourri de la propagande marocaine

Par Mohamed El Abassi

Ya Biladi, du nom de ce site marocain de « désinformation » passé en maître incontesté de la propagande makhzénienne, s’est aventuré, en date du 26 novembre 2022, à pondre, aux forceps,  un de ses œufs pourris et indigestes à tout esprit clairvoyant, saint et imperceptible  aux mensonges et au travestissement des faits…..Ya Biladi, sonne comme un cri de détresse pendant que son pays se noie : Un cri, somme toute légitime, pour peu, qu’il s’occupe du peuple marocain, des affres de ses commanditaires et de sa propre Ambassade à Nouakchott !

1-La générosité de l’Algérie est une qualité innée chez son  peuple, l’Etat algérien et ses institutions. Notre pays en est fier dans l’inconditionnel, non pas pour l’étaler, comme certains, à grand renfort de publicité, payée par Mauritel, Etijariya Bank, la Royal Air Maroc, pour envoyer une poignée de stagiaires mauritaniens autour de l’Ambassadeur marocain dans une salle emplie par ses concitoyens !

2-L’honorable représentation diplomatique algérienne à Nouakchott s’investit dans le renforcement des relations algéro-mauritaniennes, mission dévolue, depuis la nuit des temps, à tout Ambassadeur contrairement à celle du voisin de l’ouest, qui a transformé ses bureaux en salles de rédaction et de propagande moyennant un vil marchandage des visas, y compris pour des causes humanitaires et de soins, des bourses d’études et autres privilèges de la publicité dont elle gratifie certains abonnés mimétiques, achète leurs plumes et leurs consciences !

3-Si l’Ambassadeur algérien à Nouakchott a célébré la fête nationale le 24 novembre, comme d’autres collègues qui l’auront  fêtée plus tard, c’est parce que ces diplomates étaient mobilisés, en mission, pour contribuer à leur modeste niveau de responsabilité à la réussite incontestable du sommet arabe d’Alger… Et il n’est jamais tard, ni prématuré de fêter le 1er novembre 1954 car nous le respirons, en permanence, comme l’oxygène qui manque atrocement au cri de détresse étouffé de « Ya Biladi » !

4-Si l’Algérie s’enorgueillit d’apporter sa solidarité depuis son indépendance à la Mauritanie, qu’a-t-il apporté le Maroc à la Mauritanie, sinon de la poudre aux yeux pour s’innocenter de ses relents historiques et contemporains répétitifs expansionnistes, de son refus de reconnaître la Mauritanie, ses réserves sur son indépendance, inscrites dans la charte de l’OUA et d’assassiner, sans scrupules des citoyens mauritaniens civils et d’endeuiller leurs familles ?

5-Si la Route Tindouf Zouérate est citée comme exemple de la coopération algéro-mauritanienne, c’est parce qu’elle constitue l’unique moyen de communication reliant la Mauritanie à l’Afrique du Nord en traversant une frontière internationalement reconnue, légitime et incontestable autant au plan bilatéral qu’international, puisque les frontières entre l’Algérie et la Mauritanie sont clairement définies et bornées ! Le passage forcé d’El-Guerguerate en territoire sahraoui relève d’une situation d’homicide territoriale violant une zone tampon et d’un fait « inaccompli » selon le droit international et la doctrine des Nations Unies, et donc éphémère.

6-Il est pitoyable de noter que « Ya Biladi » s’est focalisé sur le timing de la réception de l’Ambassade, sur la route Tindouf-Zouérate et le projet de banque algérienne en Mauritanie, sans commenter des passages du discours de l’Ambassadeur sur la Palestine et le Sahara occidental. Doit-on en conclure que Ya Biladi est consentant pour se solidariser avec les peuples du Sahara Occidental et de Palestine quant à leurs droits inaliénables à l’autodétermination et à la création d’un Etat palestinien avec El-Qods comme capitale !? 

Mais on ne peut faire une omelette avec un œuf pourri !