L’APS célèbre le 61ème anniversaire de sa création

L’agence Algérie presse service (APS) a célébré, jeudi à Alger, le 61e anniversaire de sa création sous le slogan « renouveau et modernisation ».

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, du président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), Mohamed Louber, de la présidente-directrice générale de l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP), Sihem Derardja, du directeur général de la Radio algérienne, Mohamed Baghali, du directeur général de l’Etablissement public de Télédiffusion d’Algérie (TDA), Rachid Bestam, et du chef de cabinet du ministère de la Communication, Redouane Debih.

A l’entame de la cérémonie, la salle de rédaction du service reportage a été baptisée du nom du martyr du devoir national, le journaliste Benachour Mohamed-Salah, et la salle de rédaction des services économique et sportif a été baptisée du nom du martyr du devoir national Legoui Mohamed Lamine.

Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie, M. Bouslimani a précisé que la célébration du 61e anniversaire de la création de l’APS était l’occasion de « mettre en avant les progrès de l’agence dans le domaine du numérique et sa capacité à suivre l’évolution des technologies modernes », saluant les efforts de l’agence pour « développer ses services, notamment ses contenus audiovisuels et multimédias, à la hauteur des exigences de ses abonnés et en adéquation avec la réalité numérique, qui s’impose aujourd’hui comme une nécessité impérieuse dans le paysage médiatique ».

L’APS est « une institution médiatique de premier rang qui a toujours accompli une noble mission de service public en fournissant une information fiable et juste 24h/24 grâce à une équipe intégrée de journalistes », a soutenu le ministre.

Il a insisté également sur l’importance de la formation au sein des institutions médiatiques et du transfert du savoir-faire aux jeunes pour être « à la hauteur des grands défis auxquels l’Algérie est confrontée », appelant les médias nationaux à « former un front interne uni à dimension nationale pour faire face aux campagnes cybernétiques malveillantes, et veiller à diffuser une information sûre à même de contrecarrer les publications des sites hostiles à notre pays ».

Pour sa part, le directeur général de l’APS, M. Samir Gaïd a souligné que l’agence « a franchi de grands pas dans la construction de son édifice médiatique en tant qu’une des institutions fortes de l’Etat algérien qui nourrit de grandes ambitions en vue de jouer un rôle pionnier sur la scène médiatique nationale et internationale », ajoutant que la célébration du 61e anniversaire de sa création est l’occasion « d’évaluer les performances et de marquer un nouveau départ vers un avenir prometteur à même de garantir les réalisations et accomplir davantage d’acquis pour notre pays, nos travailleurs et nos cadres au sein de l’agence ».

« Compte tenu de l’importance du développement du journalisme, soulignée à maintes occasions par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, l’Agence saisit cette opportunité pour réaliser davantage d’acquis et relever le niveau de son ambition », a-t-il dit, soulignant que cela « nous impose de travailler avec engagement, dévouement et professionnalisme ».

Le DG de l’APS a, en outre, fait part de ses remerciements et exprimé sa gratitude pour « tous les efforts consentis par les femmes et les hommes de l’agence, particulièrement au cours de cette année qui a été marquée par des rendez-vous importants dans l’histoire de l’Algérie », exhortant ces derniers à poursuivre leur travail pour réaliser davantage de succès.

A cette occasion, les familles des deux martyrs du devoir national, Benachour Mohamed-Salah et Legoui Mohamed Lamine, lâchement assassinés par le terrorisme dans les années 90, ont été honorées.

Des journalistes et des travailleurs de l’agence admis à la retraite ont également été honorés lors de cette cérémonie.