Le Maroc livre des équipements militaires à l’Ukraine

Le Maroc livre des équipements militaires à l'Ukraine

Sur demande  des américains , le Maroc vient de livrer des chars de  combat T-72B (MBTS) des Forces Armées Royales (FAR) à l’Ukraine, via la république tchèque.

Selon les médias marocains, 160 chars de  combat T-72B, ont été acheminés dernièrement vers la république tchèque pour recevoir un lifting à titre de modernisation par la société tchèque «Excalibur Army», pour les envoyer ensuite en Ukraine et les mettre à la disposition de l’armée ukrainienne.

Il convient de souligner que la société tchèque «Excalibur Army» produit des systèmes de défense, y compris ceux d’artillerie et des véhicules de combat.

Excalibur Army est également spécialisés dans la modernisation des véhicules blindés et des chars russes. La société tchèque a déjà modernisé des chars de combat (MBT) T-72B de l’armée marocaine. Récemment, la principale société de maintenance de chars a reçu une commande des FAR pour moderniser d’autres chars de combat principaux (MBT) T-72  datant de l’ère soviétique.

Sur ce sujet, des médias internationaux spécialisés avaient révélé vendredi dernier que Rabat s’apprêterait  à livrer des équipements militaires à l’Ukraine notamment des pièces détachées de chars T-72 russes sur demande des Etats-Unis.
La livraison des équipements militaires du régime du Makhzen à Kiev s’inscrit dans la droite ligne  de permettre à l’armée ukrainienne de faire face à la pénurie de ce genre de chars ainsi que les pièces détachées de ce blindé de fabrication russe, les américains tentent d’en trouver sur le marché mondial notamment auprès des clients de la Russie et des pays de l’ex-Union soviétique.
En avril dernier, les Etats-Unis cherchaient des chars T-72 pour les livrer aux forces ukrainiennes, dans la guerre qui oppose Kiev à Moscou. Ces chars sont devenus une denrée rare en Occident et en Europe de l’Est.
Ces chars russes sont réputés parmi les plus performants au monde. En Avril 2022 la Pologne avait commencé de livrer 200 chars T-72 à Kiev, mais la majorité de la première tranche de ces chars ont été démolis par l’armée russe.
Outre les chars, Paris était également entré au mois d’avril dans le conflit en livrant des canons Caesar et des missiles antichars Milan à l’Ukraine. Une opération indirecte, prélevée sur les commandes d’autres pays. Les Caesar, par exemple, ont été prélevés sur une commande passée par le Maroc avant d’être envoyés en Ukraine fin avril dernier.
L’armée marocaine dispose de plusieurs dizaines de chars de type T-72B/BK, acquis entre 1999 et 2001 auprès de la Biélorussie.
En contrepartie de son implication dans le conflit ukrainien à côté de l’armée du régime de Volodomyr Zelensky, Rabat a reçu des garanties de la part des américains de renouveler son stock, en matière de chars et des armes de nouvelles générations.
Pour rappel, le Maroc avait pris part il y a quelques semaines à la réunion  haut niveau de l’OTAN tenue sur la base aérienne de Ramstein en Allemagne, avec la participation de 43 pays dont 14 considérés comme alliés de l’OTAN. Le Maroc avait également pris part à des manœuvres militaires avec l’armée sioniste et la participation de l’OTAN, en Palestine Occupée. L’implication militaire du Maroc dans le conflit ukrainien n’est plus un secret . L’envoi de combattants puis d’équipements militaires dans le conflit ukrainien à côté du régime de Kiev en est une parfaite illustration de cette implication militaire qui ne laissera certainement pas les russes indifférents.

Dans ce conflit, le régime du Makhzen qui prétendait être neutre, s’avère un mensonge établi et mis à nu aujourd’hui par l’envoi d’équipements militaires à Kiev via Prague, sachant que le Maroc n’avait pas pris part au vote de l’Assemblée générale de l’ONU en mars dernier concernant la résolution « condamnant l’agression russe en Ukraine », le Maroc n’avait pas pris part au vote pour n’avoir pas payé ses engagements financiers à l’égard de l’organisation onusienne, le privant du droit de vote.

 

 

 

PARTAGER