Condamnée par l’ONU: la France rapatrie 15 femmes et 32 enfants de Syrie

Condamnée par l'ONU: la France rapatrie 15 femmes et 32 enfants de Syrie

15 femmes et 32 enfants détenus dans les camps de prisonniers terroristes dans le nord-Est de la Syrie ont été rapatriés ce mardi par la France, quelques jours après avoir été condamnée par le Comité contre la torture de l’ONU.

« Les mineurs ont été remis aux services chargés de l’aide à l’enfance et feront l’objet d’un suivi médico-social », a précisé le ministère français des Affaires étrangères qui a piloté cette opération. « Les adultes ont été remises aux autorités judiciaires compétentes », a-t-il ajouté.
Il s’agit du troisième rapatriement d’ampleur après celui du 5 juillet 2022 quand la France a rapatrié 16 mères et 35 mineurs et celui du 20 octobre qui avait permis le retour de 15 femmes et 40 enfants.
Il convient de rappeler que  opération intervient peu après une condamnation de la part du Comité contre la torture de l’ONU qui avait été saisi en 2019 par des familles de ces femmes et enfants, considérant que la France, en ne procédant pas au retour de ces femmes et enfants, violait les articles 2 et 16 de la Convention contre la torture et les traitements inhumains ou dégradants.

.