Cessez-le-feu à Ghaza: L’empreinte de l’Algérie au Conseil de sécurité

Dans une étape historique pour la diplomatie mondiale, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, hier, à l’unanimité une résolution appelant à un cessez-le-feu immédiat à Ghaza pour mettre fin à de longues années d’occupation et au génocide sioniste dévastateur. Ce qui a attiré l’attention de nombreux observateurs, c’est le rôle crucial joué par l’Algérie dans l’adoption de cette résolution cruciale.

Jacob Cohen à Algérie54: la société sioniste croit bénéficier du soutien et de la lâcheté du monde

Coup de tonnerre ce lundi 26 mars au Conseil de Sécurité de l’ONU avec l’adoption d’une résolution appelant à un cessez le feu immédiat dans la bande de Gaza. Une résolution adoptée suite à l’abstention des Etats Unis d’Amérique, principal allié de l’agresseur sioniste et qui avaient bloqué plusieurs projets de résolution depuis le 7 octobre dernier. Algérie 54 sollicita l’avis de l’un des grands experts des questions géopolitiques liées à la cause palestinien, le journaliste et auteur Jacob Cohen

Conseil de sécurité : Bendjama affirme que le projet de résolution américain sur Ghaza n’est pas à la hauteur des attentes du groupe arabe

Le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies, Amar Bendjama, a affirmé que le projet de résolution américain, rejeté vendredi par le Conseil de sécurité, concernant l’agression sioniste contre Ghaza, n’était pas à la hauteur des attentes du groupe arabe auxquelles il a toujours donné la priorité, à savoir: un cessez-le-feu immédiat, l’acheminement sans entraves de l’aide humanitaire et le rejet du déplacement forcé.

Projet de résolution US sur Gaza: une ruse, selon Moscou

Le diplomate russe à l’Organisation des Nations Unies, Dmitri Polianski a qualifié le projet de résolution présenté par les Etats Unis d’Amérique au sujet de la guerre à Gaza est une ruse, ne contenant aucun appel à un cessez le feu immédiat, comme c’était le cas pour des précédents projets de résolution présentés par d’autres membres du Conseil de Sécurité de l’ONU, dont le projet de résolution présenté par l’Algérie et heurté au seul véto américain.