A la une, Diplomatie

ACTUALITES

Attaf: la Commission mixte algéro-omanaise a atteint les objectifs escomptés à plus d’un niveau

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, M. Ahmed Attaf, a affirmé, mercredi à Alger, que la 8e session de la Commission mixte algéro-omanaise avait atteint les objectifs escomptés à plus d'un niveau, soulignant que les deux parties étaient convenues d'achever les négociations sur nombre de projets d'accords importants qui seront signés avant la fin de l'année en cours.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ahmed Attaf, a affirmé, mercredi à Alger, que la 8e session de la Commission mixte algéro-omanaise avait atteint les objectifs escomptés à plus d’un niveau, soulignant que les deux parties étaient convenues d’achever les négociations sur nombre de projets d’accords importants qui seront signés avant la fin de l’année en cours.

Dans une allocution à la clôture des travaux de cette session, M. Attaf a souligné le souci du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et de sa majesté le Sultan Haïtham ben Tariq al Saïd, de « relancer les mécanismes de coopération bilatérale pour donner une nouvelle impulsion aux relations historiques unissant nos deux pays frères », se félicitant des résultats de la session, qui a, a-t-il dit, atteint les objectifs escomptés à plus d’un niveau.

La session a été « l’occasion de renforcer la concertation politique et la coordination à la faveur du consensus et de la convergence des vues et des positions entre nos deux pays concernant les développements effrénés dans notre entourage », a indiqué le ministre.

Elle a également permis de « procéder à une évaluation globale de la coopération bilatérale dans les différents domaines, laquelle s’est révélée très positive, d’autant que le Sultanat d’Oman fait partie des plus grands investisseurs arabes en Algérie dans des domaines que l’on peut véritablement qualifier de stratégiques », a-t-il ajouté.

La session a en outre permis d' »identifier de nouveaux domaines prioritaires pour la coopération bilatérale, à savoir ceux qui sont actuellement au centre des préoccupations de nos deux pays et de leurs efforts de développement, notamment les énergies renouvelables, l’industrie pharmaceutique, les ressources minières et l’agriculture saharienne », a poursuivi M. Attaf, évoquant la mise à contribution des acteurs et opérateurs économiques algériens et omanais dans le but de les inciter à tirer parti des possibilités offertes pour concrétiser des projets d’investissement conjoints, à l’image du partenariat exemplaire existant entre les deux pays dans le domaine de la production d’engrais.

La session a aussi permis d’enrichir le cadre juridique des relations bilatérales à travers la signature de trois mémorandums d’entente dans les domaines de l’environnement, des affaires sociales et de la formation des magistrats et de deux programmes exécutifs dans les domaines de la jeunesse et des sports et des archives nationales, a encore précisé le ministre.

Les deux parties sont, par ailleurs, convenues d' »achever les négociations sur nombre d’importants projets d’accord qui seront signés lors des prochaines échéances bilatérales prévues avant la fin de l’année en cours », a souligné M. Attaf.

« On a dû créer de nouveaux cadres juridiques et actualiser les anciens », a-t-il dit, expliquant que « la création de nouveaux cadres répond à l’extension des relations de coopération entre nos deux pays frères à de nouveaux espaces aux capacités et potentialités avérées », alors que « l’actualisation des anciens cadres juridiques participe de notre souci commun de tenir compte des changements et enrichissements qu’ont connus nos relations bilatérales ».

Tous ces résultats sont « des acquis importants pour les relations algéro-omanaises, dont nous sommes fiers et que nous entendons mettre à profit », a estimé M. Attaf.

Le ministre des Affaires étrangères a conclu son allocution en adressant à nouveau ses remerciements à son homologue omanais pour cette visite, qu’il a qualifiée de « réussie », saluant « son engagement et son attachement aux liens unissant nos deux pays et peuples frères, avec leur histoire glorieuse et leur présent rayonnant qui augurent d’un avenir prometteur à la hauteur de nos aspirations et ambitions communes ».

Pour sa part, le ministre omanais des Affaires étrangères, Badr bin Hamad Albusaidi, s’est félicité des relations entre les deux pays, se disant convaincu que « la prochaine étape connaîtra davantage de coopération dans tous les secteur ». « Nous comptons sur les jeunes compétences pour enrichir notre action », a-t-il souligné.

Partager cet article sur :

publicité

Dessin de la semaine

Articles similaires