A la une, Algériactu, Algérie

ACTUALITES

Charfi: le plan de développement stratégique de l’ANIE 2022-2024 élaboré

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a annoncé qu'un plan de développement stratégique de l'ANIE 2022- 2024 a été élaboré pour moderniser la gestion du processus électoral et l'adapter aux développements technologiques.

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a annoncé qu’un plan de développement stratégique de l’ANIE 2022- 2024 a été élaboré pour moderniser la gestion du processus électoral et l’adapter aux développements technologiques.

Invité d’une émission diffusée mardi soir sur la Télévision publique, M. Charfi a souligné que « le plan de développement stratégique de l’ANIE 2022-2024 a été élaboré », en vue de moderniser la gestion du processus électoral et l’adapter aux développements technologiques, en tirant profit des avantages qu’offrent ces derniers et à travers la formation du potentiel humain afin de garantir l’intégrité et la transparence des échéances électorales.

Les acquis de l’ANIE à travers les échéances électorales « ont renforcé l’intégrité et la transparence du processus électoral », a-t-il affirmé, soulignant l’attachement de son instance à « la numérisation des formulaires de souscription pour lutter contre comportements irresponsables ».

Il a, en outre, assuré que le suivi des formulaires retirés se faisait grâce à « un numéro de série et un code QR », rappelant que l’ANIE était « habilitée à notifier la Justice de tout dépassement, lui permettant ainsi de prendre les procédures juridiques nécessaires ».

S’agissant du lancement, à partir de mercredi, de la révision exceptionnelle des listes électorales en prévision de l’élection présidentielle anticipée du 7 septembre prochain, M. Charfi a indiqué que « l’assainissement du fichier électoral se fait à travers son actualisation à chaque révision et échéance électorale », soulignant que l’opération de révision « tiendra compte de la nouvelle cartographie électorale, notamment avec la création de nouveaux pôles d’habitation ».

Dans le cadre de la numérisation du processus électoral, le même responsable a affirmé que « tout électeur peut plébisciter le candidat de son choix dans n’importe quelle wilaya sans condition de résidence ».

Concernant l’opération de collecte des signatures, M. Charfi a rappelé que chaque candidat « doit collecter 50.000 signatures dans 29 wilayas, avec pas moins de 1200 signatures dans chaque wilaya, ou 600 recommandations par les élus des APC ou APW ou des deux chambres du Parlement, l’ANIE contrôlant automatiquement le processus avec élaboration de rapports en cas de dépassements enregistrés ». Concernant l’encadrement du processus électoral, M. Charfi a souligné que l’ANIE « veille à assurer la formation continue des encadreurs, en sus de sensibiliser les électeurs à l’importance de participer à cet événement démocratique ».

A cet égard, il a souligné que son organisme a entamé sa campagne de sensibilisation en vue de l’élection présidentielle du 7 septembre à travers des affiches et des spots publicitaires diffusés à travers les médias, qui visent à « sensibiliser les électeurs à l’importance de participer à ce rendez-vous électoral crucial », appelant les partis politiques, la société civile et tous les acteurs à « participer à l’opération de sensibilisation ».

Evoquant le slogan « confirmation du processus démocratique électoral » choisi pour la prochaine élection présidentielle, M. Charfi a expliqué qu’il « confirme tous les nouveaux processus réalisés depuis 2019 pour la réalisation d’autres acquis ». Quant à l’organisation du processus électoral cet été, il a souligné que « toutes les conditions nécessaires à son succès sont réunies ».

Partager cet article sur :

publicité

Dessin de la semaine

Articles similaires