A la une, Mondactu

L’imminent chaos au Maroc sur fond de succession au trône

Comme nous l’avons souligné dans un article datant du 21 juin dernier intitulé « Guerre de succession au Maroc: Clash au palais royal » https://algerie54.dz/2022/06/21/maroc-succession/, la guerre de tranchées que se livrent les membres de la famille royale bat son plein, atteignant les services de renseignements des Hammouchi et Mansouri aux hauts responsables militaires de l’état-major des Forces Armées Royales FAR.

Ainsi, des coups de feu auraient été entendus à l’intérieur de l’enceinte du palais royal. Certaines sources  évoquent même que le garde du corps et chauffeur personnel du fils de Mohamed VI, Hassan III, y aurait été tué.

Le prince héritier Hassan III, qui vient de fêter ses 18 ans, ne fait pas l’unanimité, pour succéder à son père donné mourant. La princesse Hasna serait à l’origine de la manœuvre d’empêcher Moulay Hassan III d’arriver à la succession de son père, préférant son frère Moulay Rachid qui vient de remplir une des conditions d’accès au Trône, en annonçant la naissance d’un second fils Moulay Abdesslem le 1er juin dernier, moins de six mois après la naissance d’une fille appelée Khansa le 25 janvier 2022. La princesse Lalla Hasna redoute les représailles du prince héritier Hassan III, qui la soupçonne d’être derrière « l’assassinat » de sa mère Lalla Selma, dont la disparition demeure mystérieuse.

Annulation de la célébration de la fête de l’Aid El Adha

La guerre entre les deux ailes des services de renseignements marocains et les hauts responsables des FAR, s’est accentué suite à une réunion tenue par l’état-major des forces armées royales, au sujet du protocole de la célébration de la fête de l’Aïd El Adha. Une célébration présidée traditionnellement par le monarque via la retransmission d’images du sacrifice du mouton. Cette réunion a fait déborder le vase et serait à l’origine d’une guerre ouverte, couronnée comme première étape annonciatrice de la prolongation de l’absence de Mohamed VI et la vacance du pouvoir , par l’annulation de la célébration de l’Aïd El Adha et l’interdiction des célébrations.

La vraie-fausse vidéo sur la santé de Mohamed VI

Sur ce plan, le Makhzen a fait circuler via ses réseaux et instruments propagandistes une vidéo prise à Paris, montrant Mohamed VI accompagné d’un ami athlète d’un sport de combat, pour rassurer le peuple marocain au sujet de l’amélioration de son état de santé. Il s’avère en fin de compte que cette vidéo avait été prise, il y a plusieurs mois à l’aéroport de Libreville au Gabon, ce qui dénote le mensonge continu du Makhzen au sujet de l’exactitude de l’état de santé du roitelet, qui serait atteint d’une tumeur cérébrale et du sida.

Son superpuissant conseiller, André Azoulay, l’artisan de la normalisation avec l’entité sioniste, a tout tenté pour faire revenir le roi, à l’occasion de la célébration de l’Aid El Adha au Maroc prévu le dimanche 10 juillet, contrairement à de nombreux pays musulmans qui célèbrent l’évènement le samedi 9 juillet.

Pour éviter toute interprétation quant à l’identité du successeur de Mohamed VI, il avait été procédé pour la troisième fois de l’histoire du royaume alaouite à l’annulation de la célébration de la fête de l’Aid El Adha, les deux premières avaient eu lieu suite à la guerre des Sables en 1963 et la suite de la sécheresse en 1981.

Crainte d’un Coup d’Etat

La crainte d’un éventuel coup d’Etat, dans le sillage de la colère grandissante du peuple marocain suite à l’effondrement de son pouvoir d’achat, la mainmise sioniste sur la vie politique, économique, sociale, culturelle et sportive, conséquence de la normalisation, a poussé les tenants du pouvoir au palais royal à procéder à un large mouvement au sein des walis et responsables de sécurités des provinces, pour éviter une réaction brutale des citoyens, à quelques jours de la manifestation de la colère prévue le 17 juillet prochain. Une fois n’est pas coutume, c’est le palais royal qui annonça ce mouvement au lieu du ministère de l’intérieur marocain.

 Lire aussi: https://algerie54.dz/2020/12/17/normalisation-18/

 

 

 

 

 

 

Partager cet article sur :

publicité

Dessin de la semaine

Articles similaires